September 29, 2009 / 10:48 PM / 8 years ago

LEAD 1 Sanofi veut croître dans les vaccins, la santé animale

4 MINUTES DE LECTURE

* Sanofi-Aventis va sûrement exercer son option dans la santé animale avec Merck * Wall Street ne prend pas en compte la valeur d'un vaccin contre la dengue * L'activité vaccins devrait doubler sur les prochaines années

NEW YORK, 29 septembre (Reuters) - Le chiffre d'affaires des activités vaccins de Sanofi-Aventis pourrait doubler en cinq ans pour atteindre cinq milliards d'euros, a déclaré mardi le directeur général du groupe, Christophe Viebacher.

Lors d'un entretien, il a précisé qu'un vaccin contre la dengue avait le potentiel d'un "blockbuster", ajoutant que le groupe pharmaceutique français pourrait commencer à solliciter des autorisations pour un tel produit d'ici 2012-2014.

"Nous pensons que notre activité vaccins va être multipliée par deux au cours des cinq prochaines années et ce sans aucune acquisition, a déclaré Christophe Viebacher.

Cette prévision ne prend pas en compte les produits que pourrait développer le fabrican indien de vaccins Shantha, que vient de racheter Sanofi-Aventis.

Au sujet de la fièvre de la dengue, un virus transmis par les moustiques touchant essentiellement l'hémisphère sud mais dont des cas ont été recensés en Floride et aux Texas, le directeur général de Sanofi-Aventis a estimé que le potentiel d'un vaccin pour traiter cette maladie n'était pas pris en compte par les analystes de Wall Street.

"Il y a 230 millions de personnes touchées par la dengue. Le volume est là, la question maintenant est de savoir à quel prix on commercialisera la vaccin dans les différents pays. En tout cas, il s'agit d'un blockbuster (traitement générant plus d'un milliard de dollars de revenus par an) en puissance", a-t-il déclaré.

Christophe Viebacher a souligné que les vaccins étaient moins affectés par l'expiration de brevets que les médicaments sous forme de pilules, notant également que la concurrence était moins forte sur ce segment.

Il a également dit que Sanofi-Aventis exercerait probablement son option relative à une coentreprise dans la santé animale avec Merck (MRK.N).

"Si une opportunité se présente, il serait certainement pertinent de créer un leader mondial dans la santé animale", a déclaré le directeur général de Sanofi-Aventis, désignant ce secteur comme une "zone de croissance durable".

Le 30 juillet dernier, Sanofi-Aventis et Merck avaient annoncé jeudi le rachat par le premier des 50% détenus par le second dans leur coentreprise de santé animale Merial pour 4 milliards de dollars en numéraire.

En complément de l'accord d'acquisition de Merial, Merck, Sanofi-Aventis et Schering-Plough SGP.N avaient annoncé la signature d'un contrat d'option permettant à Sanofi-Aventis de réunir Intervet/Schering-Plough Animal Health et Merial au sein d'une coentreprise détenue à parité avec le nouveau Merck.

Merck est sur le point de boucler le rachat de son compatriote Schering-Plough et les deux groupes doivent céder entre autres des actifs dans la santé animale afin d'obtenir le feu vert des autorités de la concurrence à ce mariage, chiffré à 41 milliards de dollars.

Bill Berkrot et Lewis Krauskopf, version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below