April 29, 2009 / 7:11 AM / in 8 years

LEAD 1 Recul moins fort que prévu du bénéfice de Santander au T1

3 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice net en baisse de 5% à 2,096 milliards d'euros

* Produit net des intérêts en hausse de 22% à E6,23 mds

* Part des créances douteuses en hausse à 2,49%

(Actualisé avec commentaires d'analystes et précisions)

MADRID, 29 avril (Reuters) - Santander (SAN.MC), principal groupe bancaire de la zone euro, a fait état mercredi d'un recul moins fort que prévu de son bénéfice net au premier trimestre grâce à la forte progression du produit net des intérêts.

Son bénéfice net a reculé de 5% à 2,096 milliard d'euros alors que les analystes tablaient en moyenne sur une baisse de 15,5% à 1,865 milliard d'euros.

Le produit net des intérêts a progressé de 22,2% à 6,23 milliards d'euros.

"Ils (les chiffres) semblent très solides. Le produit net des intérêts est en hausse de 22% sur un an. C'est clairement inattendu", commente Alberto Cordara, analyste à ABN Amro à Londres. "Le gros plus c'est le produit net des intérêts".

Le bénéfice opérationnel est en hausse de 12% à 9,454 milliards d'euros, contre un consensus à 8,63 milliards d'euros.

Les créances douteuses ont augmenté pour atteindre 2,49% de l'ensemble des prêts à la fin du premier trimestre, contre 2,04% à la fin de 2008 et 1,24% il y a un an.

Les provisions ont bondi de 73% à 2,23 milliards d'euros.

La perte nette de Sovereign, achetée par Santander aux Etats-Unis et consolidée dans les résultats sur deux mois, s'est établie à 25 millions de dollars (19 millions d'euros).

Son taux de créances douteuses atteint 3,98% et il devrait encore augmenter.

"De manière générale, la nouvelle activité commence à se rétablir bien qu'elle n'ait pas encore bénéficié pleinement des changements organisationnels qui sont mis en oeuvre", dit Santander dans un communiqué.

Les résultats ont été présentés suivant les nouvelles directives édictées par la Banque d'Espagne, ce qui a entraîné une modification des chiffres pour 2008.

Dans les premiers échanges après l'ouverture, le titre gagne gagne 3,2% à 6,77 euros.

Elisabeth O'Leary avec Andrew Hay et Paul Day, version française Gwénaelle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below