Thomson ouvert à des discussions pour améliorer son bilan

jeudi 29 janvier 2009 03h05
 

PARIS, 29 janvier (Reuters) - Thomson TMS.PA annonce jeudi son intention d'étudier des "solutions d'amélioration de son bilan" avec ses principaux créanciers ainsi qu'avec des investisseurs potentiels, précisant dans le même temps que sa dette nette s'élevait à 2,1 milliards d'euros au 31 décembre 2008.

Dans un communiqué, le groupe spécialisé dans les équipements pour le cinéma, la télévision et la publicité souligne que certains de ses contrats de financement (les placements obligataires privés) comportent des clauses selon lesquelles le ratio dette nette sur capitaux propres au 31 décembre 2008 ne doit pas dépasser un.

"Ce ratio sera déterminé par référence aux montants qui figureront dans les comptes consolidés 2008, quand ils auront été certifiés par les commissaires aux comptes. Sur la base des données estimées et non auditées, il est vraisemblable qu'il ressortira des comptes annuels certifiés, quand ceux-ci seront disponibles, au plus tard à la fin du mois d'avril 2009, que ce ratio sera dépassé", poursuit Thomson.

C'est la raison pour laquelle le groupe a décidé d'engager des "des discussions avec les obligataires concernés pour trouver une solution au non-respect de ce covenant qui est ainsi susceptible de se produire".

Thomson veut en effet "d'éviter qu'ils ne décident de provoquer la déchéance du terme de ces emprunts, laquelle pourrait par ricochet entraîner la déchéance du terme de l'essentiel de la dette non subordonnée du groupe".

Depuis quelque temps, le titre évolue au gré des rumeurs évoquant une entrée du fonds souverain stratégique (FSI) au capital du groupe, une éventualité que Thomson a déjà à plusieurs reprises qualifiée "d'option".

Thomson précise qu'il va prendre contact avec ses principaux créanciers et des investisseurs potentiels pour leur présenter "l'orientation stratégique" du groupe, engager un "dialogue concernant la structure de son bilan" et "examiner la question qui se posera le moment venu d'un éventuel non-respect de la clause ('covenant') dette nette sur capitaux propres".

"Il n'est pas possible à ce stade de prévoir l'issue du processus de discussion qui s'engage", poursuit le groupe.

Thomson annonce également que le chiffre d'affaires non audité pour le quatrième trimestre 2008 est ressorti à 1,468 milliard d'euros, soit une baisse de 8,2% à taux de change constants par rapport à la même période de 2008.   Suite...