28 avril 2009 / 09:29 / dans 8 ans

LEAD 2 Daimler chute en Bourse après des trimestriels décevants

* Perte d‘exploitation T1 de 1,43 md d‘euros

* Nouvelle perte d‘exploitation en vue au T2

* Détérioration du cash-flow libre industriel de 2,2 mds au T1

* L‘action chute de plus de 6%

(complété avec commentaire d‘analyste, cours actualisés)

FRANCFORT, 28 avril (Reuters) - Daimler (DAIGn.DE) a annoncé mardi s‘attendre à une nouvelle et lourde perte d‘exploitation au deuxième trimestre après celle, supérieure aux attentes, des trois premiers mois de l‘année, qui a réduit sa trésorerie.

L‘action du groupe industriel allemand chutait de plus de 5% en fin de matinée à la Bourse de Francfort.

Quelques heures après avoir confirmé son désengagement définitif de l‘américain Chrysler, une aventure qui lui a coûté des milliards d‘euros, Daimler a fait état d‘une perte avant impôt et charges financières (Ebit) de 1,43 milliard d‘euros au premier trimestre.

Le cash-flow libre des activités industrielles a diminué de 2,2 milliards d‘euros sur la période et ressort à -1,1 milliard. Cette détérioration des comptes a été pratiquement compensée par l‘investissement en capital réalisé par Aabar AABAR.AD, le nouvel actionnaire d‘Abou Dhabi qui a permis de porter le solde net de trésorerie industrielle à 3,74 milliards d‘euros.

Jürgen Pieper, analyste de Metzler Bank, s‘attend à ce que le marché revoie à la baisse ses estimations de résultats pour prendre en compte la probabilité d‘une perte sur l‘ensemble de l‘année. Il a confirmé sa recommandation de vente du titre Daimler comme de celui de son concurrent et compatriote BMW (BMWG.DE). “Le marché avait récemment fait preuve d‘une certaine confiance aveugle, les investisseurs estimant pouvoir acheter deux grandes valeurs de qualité en période difficile, avec la perspective d‘une amélioration de la situation au plus tard d‘ici quelques mois”, explique-t-il.

“Mais les problèmes sont plus profonds que cela et je ne dispose pas d‘une vraie réponse dans les deux cas.”

Le chiffre d‘affaires trimestriel de Daimler a chuté de plus de 20% à 18,7 milliards d‘euros.

Les concurrents de Daimler et de BMW dans le haut de gamme, comme les marques Lexus de Toyota (7203.T), Infiniti de Nissan (7201.T) ou Audi pour Volkswagen (VOWG.DE), ont accru leurs parts de marché récemment et Pieper juge que Mercedes et BMW doivent coopérer davantage.

LA FIN DE L‘AGE D‘OR

“Audi a beaucoup mieux géré la crise. L’époque dorée durant laquelle Mercedes et BMW se partageaient le marché du haut de gamme est révolue. Je ne pense pas qu‘ils puissent renouer avec une marge de 10% d‘ici deux ans au mieux, s‘ils y parviennent un jour”, dit Pieper.

Vingt analystes financiers interrogés par Reuters anticipaient en moyenne pour le premier trimestre une perte d‘exploitation de 950 millions d‘euros. Toutes les grandes divisions du groupe affichent des résultats dans le rouge.

Daimler, touché comme l‘ensemble du secteur par l‘effondrement des ventes de voitures, bénéficie moins que ses concurrents des “primes à la casse” mises en oeuvre par plusieurs pays, des mécanismes qui profitent surtout aux petits modèles.

Le groupe “prévoit de réaliser des réductions de coûts ou d’éviter des augmentations de coûts pour un montant total de quatre milliards d‘euros. Sur la base de ces mesures, dont l‘impact se fera pleinement sentir au second semestre de l‘année, et en raison du lancement de la nouvelle Classe E, le groupe Daimler anticipe une amélioration progressive de la rentabilité opérationnelle”, explique-t-il dans un communiqué.

“Les résultats du deuxième trimestre devraient cependant être une nouvelle fois nettement négatifs”, ajoute-t-il. Le directeur financier a par la suite précisé que la perte du deuxième trimestre devrait être inférieure à celle du premier.

A la Bourse de Francfort, l‘action Daimler chutait de 6,12% à 25,715 euros vers 11h20 GMT alors que l‘indice Dax .GDAXI abandonnait 2,74% et que le DJ Stoxx européen du secteur automobile .SXAP cédait 4,85%. BMW reculait pour sa part de 5,28%.

Lundi soir, le groupe a annoncé avoir un conclu un accord sur la cession de la participation d‘environ 20% qu‘il détient encore dans Chrysler, avec pour corollaire une charge exceptionnelle de 700 millions de dollars dans les comptes du deuxième trimestre. [ID:nLR780547]

* Le point sur le secteur automobile [nL4338924]

Christiaan Hetzner, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below