August 29, 2008 / 4:54 AM / 9 years ago

LEAD 1 Hermès - L'opérationnel en hausse de 14% au 1er semestre

4 MINUTES DE LECTURE

par Pascale Denis

PARIS, 29 août (Reuters) - Hermès International (HRMS.PA), qui avait fait preuve d'une solide résistance face à la dégradation de la conjoncture en enregistrant une vigoureuse croissance interne au premier semestre, a fait état vendredi d'une progression de 14% de son résultat opérationnel courant.

Dans un avis financier, le groupe de luxe du Faubourg Saint-Honoré indique avoir réalisé un résultat opérationnel courant de 203,8 millions d'euros, portant sa rentabilité opérationnelle à 25,1% des ventes, contre 24,8% un an auparavant.

Le résultat net a quant à lui progressé de 5,3% à 134,9 millions d'euros, faisant ressortir un bénéfice oar action en hausse de 6,8%.

Les résultats d'Hermès, très impactés par la hausse de l'euro face au dollar et au yen, auraient affiché une hausse de 30% pour l'opérationnel courant et de 20% pour le net à taux de change constants.

Le groupe précise avoir poursuivi ses rachats d'action, pour un montant de 50 millions d'euros au cours du premier semestre, et que ses investissements, principalement dans son réseau de distribution, se sont élevés à 90 millions d'euros.

Il indique également avoir accru de 10% sa participation dans le groupe Jean-Paul Gaultier, pour la porter à 45% et avoir signé un accord de partenariat avec le constructeur de bateaux haut de gamme Wally pour concevoir des projets "innovants" dans le domaine du nautisme.

Hermès ne donne pas de prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

Fin juillet, à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires, Hermès avait dit maintenir ses prévisions de croissance organique d'environ 10% hors effets de change en 2008 et d'une marge opérationnelle courante stable aux environs de 25,5%, en raison de parités de change défavorables et d'une perspective de moindre croissance de son activité au deuxième semestre.

La valeur, qui compte parmi les très rares titres enregistrant une performance positive depuis le début de l'année (+13% sur la base des cours de clôture de jeudi) à la faveur de spéculations récurrentes sur une évolution de son capital, se traite avec une très forte prime par rapport au secteur du luxe européen.

Son positionnement sur les produits de très haut de gamme, en particulier ses célèbres sacs, son "pricing power" (sa capacité à augmenter les prix) lié à la puissance de sa marque ainsi que sa relative résistance aux effets de mode en font, aux dires de nombreux analystes, une valeur défensive.

Son niveau de valorisation, qui atteint, selon certaines estimations, plus de 33 fois les bénéfices estimés en 2008, contre une moyenne de 14 fois pour le secteur, hors Hermès, est cependant unanimement jugé trop élevé. /PD

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below