28 août 2008 / 15:39 / dans 9 ans

LEAD 1 Intesa Sanpaolo - Bénéfice stable au T2, comme prévu

MILAN, 28 août (Reuters) - Intesa Sanpaolo (ISP.MI) a dégagé un bénéfice net de 1,36 milliard d‘euros au deuxième trimestre, un peu supérieur au consensus et pratiquement inchangé par rapport à la période comparable de 2007.

Comme prévu ce résultat stagnant s‘explique en partie par une baisse du revenu des commissions et honoraires, de 7,8%, à 1,54 milliard d‘euros, tandis que les charges d‘exploitation ont augmenté de 9,6% à 2,43 milliards, licenciements inclus.

Le ratio Tier 1 a été de 6,6% et le ratio Tier 1 Core, qui mesure la quantité de fonds propres disponibles comme contrepartie des actifs à risques suivant les dispositions de Bâle II, de 5,7%.

La banque vise toujours un ratio Tier 1 Core de 6% en 2009, suivant une présentation de diapositives. L‘administrateur délégué Corrado Passera a par la suite confirmé l‘objectif.

Les analystes anticipaient un bénéfice net de 1,35 milliard d‘euros en moyenne, selon Reuters Knowledge.

Intesa Sanpaolo a pu une fois de plus compter sur un solide réseau local, qui représentait 6.543 agences au 30 juin, échappant ainsi à l‘essentiel de la tempête qui a secoué les marchés financiers dans la mesure où la politique de prêt en Italie est relativement prudente.

Intesa dispose de 2.000 agences de plus environ qu‘UniCredit (CRDI.MI), sa plus proche concurrente.

S‘exprimant lors d‘une téléconférence, Corrado Passera a déclaré que son établissement pourrait envisager de petites acquisitions mais que rien n’était prévu pour le moment.

Intesa pourrait envisager une “acquisition petite et très ciblée mais nous n‘avons rien en vue et il en sera de même, je pense, pendant encore plusieurs mois”, a expliqué Passera à des analystes.

Il a ajouté qu‘il n’était pas question de vendre la filiale de gestion d‘actifs, ajoutant que “la seule option stratégique externe que nous considèrerions” serait de combiner tout ou partie de la filiale avec un partenaire.

Passera a également dit que la banque réexaminerait la valorisation de sa participation dans Telco, la holding qui contrôle Telecom Italia (TLIT.MI), en fin d‘année.

Les associés de Telco, où figure aussi Telefonica (TEF.MC), ont dit qu‘ils avaient en théorie perdu cinq milliards d‘euros sur leurs avoirs en raison de la glissade de l‘action Telecom Italia.

L‘action Intesa a clôturé sur un gain de plus de 6%, tandis que l‘indice DJ Stoxx des banques européennes .SX7P prenait 3,4% dans le même temps. /WYE

Jo Winterbottom, version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below