La Poste - Résultats semestriels en baisse

jeudi 28 août 2008 17h06
 

 PARIS, 28 août (Reuters) - La Poste. Résultats
consolidés du premier semestre 2008
 (En millions d'euros)
 Résultat net, part du groupe     481  c.    594
 Résultat d'exploitation          671  c.    829
 Chiffre d'affaires            10.556  c. 10.464
     - courrier                 5.864  c.  5.953
     - express                  1.643  c.  1.544
     - colis                      685  c.    646
     - Banque postale           2.348  c.  2.298
 NOTE : dans un communiqué, le groupe public précise que, sur
une base comparable (périmètre et change constants), son chiffre
d'affaires a progressé de 2,3% (dont -0,6% pour le courrier, +5%
pour la Banque postale). Toujours sur la même base, les charges
ont augmenté de 3,3% et le résultat d'exploitation est en
retrait de 10,9%.
 Avec des investissements de 465 millions et une capacité
d'autofinancement de 748 millions, le groupe a pu enregistrer
une baisse de 7,7% de son endettement net à 4.438 millions
d'euros. Les capitaux propres sont restés stables à 3.347
millions, du fait du paiement d'un dividende à l'Etat et de
l'évolution de la juste valeur des actifs financiers de la CNP,
ce qui fait que le ratio dette nette/fonds propres a légèrement
diminué à 1,62 contre 1,76 à fin fin 2007.
 La Poste souligne que "la croissance soutenue des activités
colis-express et services financiers a permis de compenser
partiellement au 1er semestre l'impact plus important que prévu
sur le métier courrier du ralentissement de l'économie et de la
hausse des carburants".
 Confirmant son ambition de poursuivre son développement sur
des marchés en croissance dans chacun de ses trois métiers, elle
indique qu'elle saisira au deuxième semestre "toutes
opportunités d'acquisitions de nature à concrétiser cette
ambition, à des conditions patrimoniales satisfaisantes et tout
en restant attentif au niveau de ses ratios d'endettement qui
restent élevés dans son contexte actuel de capitaux propres".
 S'agissant des perspectives opérationnelles, elle souligne 
qu'elle "a mis en oeuvre dès le printemps des mesures de nature
à lui conserver la capacité d'atteindre ses objectifs 2008",
ajoutant : "La performance annuelle 2008 dépendra de l'impact de
ces mesures sur le 2e semestre, ainsi que du niveau de
l'activité économique, notamment en France." /YLG
 (Yann Le Guernigou, édité par Jean-Michel Bélot)