Lazard-Les profits du T3 bénéficient de la hausse des faillites

mercredi 28 octobre 2009 18h38
 

NEW YORK, 28 octobre (Reuters) - La banque d'affaires Lazard (LAZ.N: Cotation), qui vit une période d'incertitudes après la mort de son P-DG Bruce Wasserstein, a fait état mercredi d'un bénéfice trimestriel plus élevé que prévu.

Ce résultat est dû notamment à un chiffre d'affaires en hausse dans l'activité restructurations, qui bénéficie de la hausse du nombre de faillites.

Lazard a annoncé un bénéfice net de 37,4 millions de dollars (25,38 millions d'euros), ou 41 cents par action, pour le troisième trimestre, contre une perte nette de 77 millions de dollars, ou 1,17 dollar par action, sur la même période en 2008.

Les analystes interrogés dans le cadre de l'enquête Thomson Reuters I/B/E/S attendaient en moyenne un bénéfice par action de 37 cents.

Le chiffre d'affaires trimestriel de l'activité restructuration a atteint un niveau record à 119,1 millions de dollars, contre 23,9 millions de dollars l'année précédente, et devrait continuer sur cette tendance, a déclaré Steven Golub, directeur général par intérim.

L'action Lazard perdait 1,78% à 38,01 dollars autour de 16h53 GMT, contre une baisse de 2,43% pour l'indice des courtiers sur valeurs mobilières.

Pour Doug Sipkin, analyste chez Pali Capital, la baisse de l'action s'explique peut-être par les inquiétudes suscitées par l'évolution des marchés boursiers, qui sous-tendent l'activité gestion d'actifs de Lazard.

Le secteur des fusions et acquisitions, une activité clé de Lazard, n'est pas encore rétabli, a souligné Michael Hecht, analyste chez JMP Securities.

Le chiffre d'affaires lié à l'activité fusions et acquisitions s'est élevé à 124,7 millions de dollars au troisième trimestre, en baisse de 46% par rapport à l'année précédente.

Steven Golub n'a pas souhaité faire de commentaire sur la succession de Bruce Wasserstein, décédé le 14 octobre.

(Steve Eder, version française Sonia Manueco)