January 28, 2009 / 6:39 PM / 8 years ago

LEAD 1 AT&T - L'iPhone et le fixe pèsent sur la rentabilité

4 MINUTES DE LECTURE

par Ritsuko Ando

NEW YORK, 28 janvier (Reuters) - AT&T (T.N) a annoncé mercredi une baisse de son bénéfice trimestriel, la croissance soutenue de ses activités de téléphonie mobile ayant été occultée par des coûts élevés de promotion de l'iPhone d'Apple (AAPL.O) et des résiliations d'abonnements fixes.

Si le premier opérateur de télécommunications américain affiche un gain net de 2,1 millions d'abonnés sur le trimestre, alors que les analystes n'en attendaient que 1,9 million, les investisseurs restent préoccupés par le déclin des activités fixes.

"Le mobile se porte très bien. Ces résultats sont meilleurs qu'attendu", a commenté David Dixon, analyste de Friedman, Billings, Ramsey. "Mais le tableau général n'est pas très rose. Les résultats sont très bons comparés à un contexte macroéconomique très difficile."

Le chiffre d'affaires de la téléphonie fixe a chuté de 10% sur les trois derniers mois de 2008 à neuf milliards de dollars, une baisse que certains analystes jugent plus forte qu'anticipé.

Le groupe a en outre déclaré lors d'une téléconférence que des rachats d'actions importants étaient peu probables cette année, la priorité allant aux dividendes et la préservation du bilan.

"Ils préparent le terrain à des temps difficiles", résume Rick Franklin, analyste d'Edward Jones.

A la Bourse de New York, l'action AT&T perdait près de 1% à 18h25 GMT à 25,69 dollars.

L'exclusivite De L'iphone Ampute Le Benefice

Au quatrième trimestre, le groupe a dégagé un résultat net de 2,4 milliards de dollars, soit 41 cents par action, contre 3,1 milliards (51 cents/action) un an plus tôt.

Hors charges exceptionnelles (liées notamment à des fusions et des réductions d'effectifs), le bénéfice par action est revenu à 64 cents, contre 71 cents au quatrième trimestre 2007.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 2,4% à 31,1 milliards de dollars.

Le prix de l'exclusivité de la commercialisation de l'iPhone d'Apple (AAPL.O) aux Etats-Unis a amputé de sept cents le bénéfice par action trimestriel.

Mais le groupe assure que ces dépenses lui permettent d'attirer de nouveaux clients plus dépensiers. Environ 40% des acheteurs d'iPhone sur le quatrième trimestre n'étaient pas clients d'AT&T jusqu'alors, précise-t-il, ajoutant que les charges liés à l'iPhone devraient diminuer en 2009.

Parallèlement, les activités fixes souffrent de la crise économique, explique-t-il, l'évolution technologique permettant aux consommateurs de résilier leur ligne téléphonique "traditionnelle" pour n'avoir à payer que leur abonnement mobile ou pour passer à la téléphonie par câble ou par internet, moins chère.

Le groupe prévoit néanmoins des résultats "solides" en 2009, avec une croissance du chiffre d'affaires dans le bas de la fourchette à un chiffre, assurée par le mobile et les services internet.

Il va toutefois réduire de 10 à 15% environ ses investissements par rapport à 2008, comme il l'avait annoncé en décembre, en même temps que la suppression de 12.000 emplois.

Version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below