28 août 2009 / 06:49 / dans 8 ans

LEAD 2 Carrefour confirme ses objectifs malgré la perte du S1

* Perte nette et résultat opérationnel en baisse au S1

* Pas de changement dans les tendances en juillet-août

* Economies de coûts de 212 millions au S1

* Objectifs confirmés

* Le titre monte

(Actualisé avec conférence, commentaire d‘analystes et cours)

Par Noëlle Mennella

PARIS, 28 août (Reuters) - Carrefour (CARR.PA) a annoncé vendredi des résultats semestriels en ligne, impactés par des investissements commerciaux et des charges non courantes, et a confirmé ses objectifs 2009 en matière de résultat et de réduction de coûts.

Affecté par une conjoncture difficile, le n°2 mondial du secteur n‘a pas observé d‘inflexion de la tendance en juillet et au cours des trois premières semaines d‘août.

Après 511 millions d‘euros de charges non courantes, le résultat net des activités poursuivies, part du groupe, est déficitaire de 58 millions d‘euros (contre un bénéfice de 744 millions d‘euros un an plus tôt). Corrigé des éléments exceptionnels, il aurait été bénéficiaire de 415 millions (-42,4%).

De son côté, le résultat opérationnel avant éléments non courants a reculé de 27,6% à 1.010 millions d‘euros en raison d‘investissements commerciaux de 353 millions visant à soutenir les ventes.

“Les chiffres du premier semestre reflètent une conjoncture difficile et nos choix stratégique. Ils nous incitent à poursuivre la stratégie engagée pour transformer le groupe”, a déclaré à des journalistes Pierre Bouchut, directeur exécutif financier du groupe lors de la présentation des résultats.

Prié de commenter les tendances du marché en France depuis la fin du premier semestre, il a répondu que le mois de juillet et les trois premières semaines d‘août “n‘avaient montré ni signes de reprise réelle ni signes de détérioration par rapport aux six premiers mois l‘année”. Son concurrent Casino a déclaré jeudi avoir constaté la même chose.

PROGRES EN MATIÈRE D‘ECONOMIE JUGÉS RASSURANTS

Le programme de transformation de Carrefour, lancé au premier semestre 2009, vise 4,5 milliards d’économies de coûts en 2012. Au premier semestre 2009, le groupe a réalisé 212 millions d’économies de coûts récurrentes.

“Le plan de transformation du groupe a été lancé et il avance. On ne s’écartera pas de notre stratégie”, a souligné Lars Olofsson,le directeur général de Carrefour, annonçant un nouveau slogan, “le positif est de retour”, clin d‘oeil au “Carrefour je positive” d‘il y a 10 ans.

Lars Olofsson a pointé “les progrès encourageants au premier semestre” avec une “amélioration de l‘image prix en France, le lancement réussi de Carrefour Discount et les tests jugés prometteurs des nouveaux concepts de magasins de proximité et hard discount”.

Vers midi, le titre progressait de 4,74% à 33,1550 euros, un rebond jugée en grande partie technique après la mauvaise performance boursière enregistrée depuis juin.

De fait, même si les progrès en matière d’économies de coûts sont jugés rassurants par certains analystes, les informations publiées vendredi n‘ont guère surpris les investisseurs à qui le groupe avait déjà détaillé ses projets ainsi que la perspective d‘un repli de son résultat opérationnel semestriel.

“Cette publication est sans surprise”, commente Claudie Casimir chez Natixis. Chez Crédit Suisse, l‘anlyste constate aussi que les prévisions pour 2009 et celles à plus long à long étaients connues.

“On arrive au bout de la consolidation du titre qui avait sous performé depuis juin. Ce rebond s‘explique beaucoup par des considérations techniques”, avance de son côté un opérateur.

Carrefour a confirmé son intention d‘enregistrer sur la totalité de l‘exercice un résultat opérationnel avant éléments non courants compris entre 2,7 et 2,8 milliards. Il vise toujours une génération d‘un cash flow libre d‘environ 1,2 milliard d‘euros et une réduction de ses stocks de 2 jours.

Enfin, le groupe a réaffirmé ses priorités pour 2009 d‘investir 600 millions pour soutenir les ventes et les parts de marché et de réaliser au minimum 500 millions d’économies de coûts opérationnels. Le distributeur a répété que ses investissements opérationnels seraient plafonnés à 2,5 milliards d‘euros.

Avec la contribution de Florent Le Quintrec, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below