28 mai 2009 / 09:18 / dans 8 ans

LEAD 1 Le bénéfice d'Ahold au T1 dopé par les Etats-Unis

* Le Rex en hausse de 18% à 396 millions d‘euros

* charge de 66 millions d‘euros, ce qui fait chuter le net

* L‘environnement doit encore se stabiliser, estime son DG

(actualisé avec commentaire du DG, cours de Bourse)

AMSTERDAM, 28 mai (Reuters) - Le groupe de distribution Ahold AHLN.AS a fait état d‘un bond de 18% de son bénéfice d‘exploitation jeudi, grâce à son plan de restructuration, mais prévient que la conjoncture n‘est pas encore pleinement stabilisée.

Le résultat d‘exploitation se monte à 396 millions d‘euros, contre 336 millions au premier trimestre 2007.

Ahold, qui exploite la première chaîne de supermarchés des Pays-Bas, Albert Heijn, mais réalise un peu plus de la moitié de ses ventes aux Etats-Unis, est en avance par rapport à la plupart de ses concurrents grâce à une restructuration entreprise bien avant la crise économique.

“Nos ventes et nos marges ont été fortes aux Pays-Bas et aux Etats-Unis, malgré un environnement économique difficile”, a déclaré le directeur général du groupe John Rishton.

Prié de commenter le climat de la distribution et de dire s‘il percevait des signes de stabilisation, Rishton a répondu qu‘il “était trop tôt et trop présomptueux de d’évoquer un environnement stable.”

Il a également indiqué que si Ahold avait effectivement perçu des signes d‘amélioration et une atténuation des tensions inflationnistes, cela ne suffisait pas à dire que l‘environnement externe était stable.

Rishton a dit qu‘Ahold continuait de bénéficier de la modification du comportement des consommateurs qui se rendent plus souvent dans les magasins mais dont le panier moyen s‘est allégé.

“Nous avons un modèle d‘entreprise solide. Nous gagnons des parts de marché aux Etats-Unis, et, comme vous pouviez vous y attendre, nous progressons également aux Pays Bas”, a-t-il dit à des journalistes.

Comme déjà annoncé, le chiffre d‘affaires a crû de 15% à 8,65 milliards d‘euros.

Le groupe a passé une charge de 66 millions d‘euros relative à des garanties de loyers pour ses chaînes BI-LO et Bruno’s aux Etats-Unis, cédées il y a cinq ans.

Cette charge, associée à une hausse de l‘impôt, a fait reculer le résultat net à 196 millions d‘euros, ce qui représente une baisse de 25% sur un an. Le consensus ressortait à 242 millions d‘euros.

Jeudi vers 8h30 GMT, l‘action Ahold reculait de 0,39% à 8,88 euros à la Bourse d‘Amsterdam, surperformant l‘indice paneuropéen DJ Stoxx de la vente au détail .SXRP qui chutait de 1,71%.

Reed Stevenson, version française Danielle Rouquié et Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below