LEAD 1 STMicro - Déception sur la marge prévue pour le T3

mercredi 29 juillet 2009 00h58
 

SAN FRANCISCO/PARIS, 28 juillet (Reuters) - Le numéro un européen des semi-conducteurs STMicroelectronics (STM.PA: Cotation) (STM.PA: Cotation) a fait état mardi d'une réduction de sa perte trimestrielle, mais ses prévisions de marge ont semble-t-il déçu le marché.

STMicro a fait état d'une perte nette de 318 millions de dollars au titre du deuxième trimestre, soit 36 cents par action, contre une perte nette de 47 millions ou 5 cents par titre au deuxième trimestre 2008.

Les analystes recensés par Reuters Estimates tablaient en moyenne sur une perte nette d'un peu plus de 300 millions, soit 38 cents par action.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 1,99 milliard, alors que le marché attendait 1,89 milliard.

Pour le troisième trimestre, le groupe franco-italien table sur un chiffre d'affaires compris entre 2,07 et 2,27 milliards de dollars, alors que le marché attend 2,01 milliards.

Le groupe prévoit une marge brute autour de 31% pour le troisième trimestre, supérieure à celle du premier trimestre (26,3%) et du deuxième trimestre (26,1%), mais inférieure aux attentes du marché (35%), explique l'analyste de JPMorgan Sandeep Deshpande.

"A la faiblesse de la marge brute s'ajoutent des dépenses d'exploitation extrêmement élevées. A quelle vitesse vont-ils pouvoir les faire baisser ? C'est le sujet de préoccupation", commente l'analyste.

STMicro, qui a son siège à Genève, ne dit pas quand il renouera avec les bénéfices. Certains analystes estiment que ce pourrait être le cas au quatrième trimestre si l'amélioration économique se confirme.

En après-Bourse, l'action ST reculait de 3,7% à 7,26 dollars après avoir fini en baisse de 1,44% à 7,54 dollars à la Bourse de New York.

STMicro indique que son plan de réduction des coûts de 750 millions de dollars pour 2009 se déroule comme prévu et que les indicateurs des premières commandes pour le quatrième trimestre sont positifs.

(Clare Baldwin et Sophie Taylor, version française Danielle Rouquié)