Airbus - Le dollar ne remet pas en cause "Power 8" - Syndicats

mardi 28 octobre 2008 18h15
 

par Nicolas Fichot et Tim Hepher

PARIS/TOULOUSE, 28 octobre (Reuters) - Airbus a prévenu ses syndicats que ses efforts de restructuration devaient se poursuivre en dépit du net rebond du dollar contre l'euro observé ces dernières semaines, ont déclaré mardi des représentants du personnel du constructeur aéronautique européen.

Confronté à la volatilité des changes, la principale filiale du groupe EADS EAD.PA oeuvre actuellement à la mise en place du plan "Power 8", lequel prévoit la suppression de 10.000 postes au sein du groupe et de ses équipementiers ainsi que la délocalisation d'une partie de la production.

La majeure partie des coûts d'Airbus est libellée en euros alors que ses avions se vendent en dollars.

La poursuite de l'appréciation du dollar en 2008 a conduit EADS à annoncer un plan complémentaire, "Power 8+", qui devrait permettre à l'ensemble des divisions de l'entreprise de dégager un milliard d'euros d'économies supplémentaires sur la période 2010-2012.

Au cours d'une réunion interne vendredi, les dirigeants de l'entreprise ont souligné que la fluctuation des devises nécessitait justement le maintien des objectifs de "Power 8", même si le billet vert a regagné du terrain.

"Nous avons demandé à notre direction si l'évolution de la parité euro-dollar, qui avait justifié 'Power 8+' n'allait pas remettre en cause directement 'Power 8+'. On nous a répondu que la volatilité des changes était tellement importante qu'il n'était pas question de changer de stratégie tous les quatre matins", a déclaré à Reuters Marina Lensky, déléguée CFTC.

Selon elle, la direction d'Airbus a néanmoins ajouté qu'elle n'accepterait pas de délocaliser "à outrance" compte tenu "de la crise de l'emploi qui nous menace."

L'état-major d'Airbus a refusé de commenter ces déclarations mardi.   Suite...