LEAD 2 Suez Environnement-Ebitda S1 +5,2%, prévisions confirmées

jeudi 28 août 2008 10h17
 

(Actualisé avec cours de Bourse et conférence avec les analystes)

PARIS, 28 août (Reuters) - Suez Environnement (SEVI.PA: Cotation) a publié jeudi des résultats globalement en hausse au 1er semestre 2008 grâce notamment à l'eau en Europe et à l'international, et a confirmé ses objectifs pour la période 2008-2010.

Le numéro deux mondial des services à l'environnement, introduit en Bourse le 22 juillet dans le cadre de la fusion entre sa maison mère Suez et GDF, a répété dans un communiqué qu'il prévoyait pour 2008 un résultat brut d'exploitation (Ebitda) compris entre 2,10 et 2,15 milliards d'euros.

Sur les six premiers mois de 2008 et en tenant compte de la cession d'Applus en novembre 2007, Suez Environnement a enregistré un Ebitda de 1.006 millions (+5,2%), un résultat opérationnel courant de 508 millions (+1,8%) et un chiffre d'affaires (publié le 24 juillet) de 6.030 millions (+7,5%).

Selon le consensus Thomson Reuters, les analystes attendaient en moyenne un résultat brut d'exploitation de 1.012 millions d'euros.

Le résultat net a en revanche reculé de 13,7% à 201 millions d'euros en raison notamment des coûts liés à l'introduction en Bourse et à la scission avec Suez.

Hors coût d'introduction en Bourse de 19 millions d'euros, le résultat des activités opérationnelles s'élevait à 537 millions d'euros au 30 juin 2008, soit une augmentation de +3,7% par rapport à l'exercice précédent (hors Applus), tandis que le résultat net part du groupe s'élevait à 220 millions d'euros.

"Le résultat net 2008 sera supérieur à celui de 2007 et augmentera plus vite que l'Ebitda", a confirmé lors d'une conférence téléphonique Jean-Louis Chaussade, directeur général du groupe.

L'impact fiscal positif lié à l'introduction en bourse sera en effet comptabilisé au deuxième semestre, avec effet rétroactif au 1er janvier 2008, la création d'un groupe d'intégration fiscal propre à Suez Environnement et à ses filiales françaises devant permettre de générer environ 40 millions d'euros par an d'économies d'impôts.   Suite...