Spir ne voit pas d'amélioration du marché publicitaire au S2

mardi 28 juillet 2009 19h52
 

PARIS, 28 juillet (Reuters) - Spir (SPIS.PA: Cotation), qui a accusé une perte nette au premier semestre, a déclaré mardi ne pas prévoir de reprise du marché publicitaire au second semestre après une première partie de l'année maussade pour le groupe de petites annonces et de distribution de presse gratuite.

Le résultat opérationnel (-34,9 millions contre +33,6 millions au S1 2008) a été impacté au premier semestre par 8,5 millions d'euros de charges de restructuration et 31,0 millions de provisions pour dépréciations d'actifs.

Les frais de restructuration correspondent pour l'essentiel à un plan de réduction d'effectifs engagé début 2009 dans les activités de prépresse (130 postes) - pour lesquelles 75 départs volontaires ont été enregistrés - et à la fermeture du journal d'annonces La Centrale.

Le résultat est contrasté entre le pôle "Classified" (presse+internet) - dont le chiffre d'affaires recule de 28% et qui accuse une perte opérationnelle courante de 7,1 millions - et le pôle "mail" (distribution d'imprimés et de colis) dont l'activité a progressé de 9,4% avec un résultat opérationnel courant de 11,7 millions (+4,6%).

Le groupe a accusé une perte nette de 36 millions contre un résultat bénéficiaire de 12,1 millions un an plus tôt.

Le titre Spir (100 millions d'euros de capitalisation boursière) a cédé 20% depuis le début de l'année après un recul de 72,5% en 2008.

(Jean-Michel Bélot, édité par Gilles Guillaume)