Henkel prudent pour le T4 malgré une nette amélioration au T3

mercredi 28 octobre 2009 21h52
 

FRANCFORT, 28 octobre (Reuters) - Henkel (HNKG_p.DE: Cotation) a fait état mercredi d'une baisse de 1,5% de son bénéfice d'exploitation ajusté au troisième trimestre et a dit s'attendre à une dégradation de ses profits sur les trois derniers mois de l'année.

Le groupe allemand, dont les activités incluent la lessive Persil, les produits capillaires Schwartzkopf et les colles Pattex, a surpris les investisseurs en publiant en fin de journée des résultats trimestriels provisoires, qu'il présente comme supérieurs aux estimations des analystes.

Son bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) ajusté ressort à 385 millions d'euros pour le trimestre juillet-septembre, contre 391 millions un an auparavant, pour un chiffre d'affaires de 3,49 milliards, en baisse organique de 2,5%.

Les analystes financiers anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires de 3,57 milliards d'euros selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Les ventes de lessives et produits d'entretien affichent une croissance organique de 2,4% sur un an.

Les ventes d'adhésifs, qui avaient représenté près de la moité des ventes et du bénéfice d'exploitation en 2008 mais avaient pesé sur les résultats des trimestres précédents en raison de leur exposition marquée aux secteurs de l'automobile et de l'électronique, ont continué de ralentir ces derniers mois mais pas autant que sur la période avril-juin.

La stabilisation des marchés et les restructurations mises en oeuvre ont également contribué aux résultats, mais les perspectives sont plus sombres pour la fin de l'année, explique le groupe.

"Il ne faut pas s'attendre à ce que les résultats solides du trimestre qui vient de s'achever puissent être de nouveau atteints au quatrième trimestre", a déclaré le président du directoire, Kasper Rorsted, dans un communiqué.

Henkel n'a pas présenté de prévisions pour l'ensemble de l'année mais prévoit de le faire lors de la publication de ses résultats trimestriels définitifs, le 11 novembre.

(Eva Kühnen, version française Marc Angrand)