April 28, 2009 / 7:54 AM / 8 years ago

LEAD 1 BP bat le consensus mais son bénéfice chute de 62%

4 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice T1 de $2,39 mds

* Dépenses réduites de $1 md sur un an

* Hausse de 2% de la production de pétrole et de gaz

* L'action progresse de plus de 1% dans un marché en baisse

par Tom Bergin

LONDRES, 28 avril (Reuters) - BP (BP.L) a fait état mardi d'une chute de 62% de son bénéfice au premier trimestre, conséquence de la baisse des prix des hydrocarbures, mais la réduction de ses dépenses lui a permis de dépasser les attentes du marché.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capialisation boursière a réalisé sur la période janvier-mars un bénéfice net ajusté des coûts de remplacement de 2,39 milliards de dollars, contre 6,59 milliards un an plus tôt.

Les dépenses ont été réduites d'un milliard de dollars au premier trimestre par rapport à la même période de l'an dernier.

"Nous devons rapidement ramener nos dépenses à un niveau compatible avec un monde à 50 dollars (le baril)", a déclaré Tony Hayward, le directeur général du groupe, dans un courrier électronique au personnel dont Reuters a eu connaissance, en référence aux cours actuels du pétrole.

Le prix moyen du Brent est ressorti à 44 dollars au premier trimestre contre 97 dollars sur la même période l'année dernière. Il est un peu remonté depuis.

La baisse généralisée des dépenses dans le secteur devrait permettre à BP de ramener ses dépenses d'investissement sous le seuil des 20 milliards de dollars, contre 20 à 22 milliards évoqués en février, a précisé un porte-parole.

Celui-ci a ajouté que cette diminution était, pour une petite partie, liée au report de certains projets.

Outre la réduction des dépenses, les résultats trimestriels ont bénéficié de la croissance de 2% de la production de pétrole et de gaz, à 4,02 millions de barils équivalent pétrole par jour. C'est la première fois que BP produit plus de quatre millions de bepj depuis le deuxième trimestre 2006.

Les comptes font toutefois aussi apparaître une hausse de l'endettement, conséquence des emprunts contractés pour financer une politique de dividende généreuse. Le ratio d'endettement (gearing) a atteint 23% contre 19% l'an dernier.

Selon les estimations des analystes, BP ne peut auto-financer l'investissement et le dividende que si le prix baril atteint 60 dollars.

En excluant les éléments exceptionnels, le résultat du premier trimestre ressort à 2,58 milliards de dollars, alors que le consensus Reuters, établi sur la base des estimations de sept analystes, ressortait à 2,28 milliards.

A la Bourse de Londres, l'action BP gagnait 0,26% à 485 pence vers 7h35 GMT alors que l'indice FTSE .FTSE abandonnait 1,7% et que le DJ Stoxx européen de l'énergie .SXEP cédait 1%.

Version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below