27 novembre 2008 / 09:33 / il y a 9 ans

LEAD 1 DSG déficitaire au premier semestre, suspend le dividende

LONDRES, 27 novembre (Reuters) - DSG International DSGI.L, numéro deux européen de la distribution de matériel électrique, a subi une perte au premier semestre et a décidé de passer le dividende, étant confronté au marasme de la consommation qui va en s'aggravant.

Propriétaire des enseignes PC City et Pixmania en France, Currys et PC World en Grande-Bretagne, UniEuro en Italie et Elkjop dans les pays scandinaves, DSG a fait état jeudi d'une perte avant impôt et exceptionnels de 29,8 millions de livres (35,5 millions d'euros) sur les 24 semaines au 18 octobre.

Les analystes attendaient une perte de 25 à 35 millions de livres après un bénéfice avant impôts de 52,4 millions de livres un an auparavant.

"Compte tenu du contexte économique actuel, les perspectives sont incertaines pour la période de pointe pour les ventes et 2009. Le groupe a décidé de limiter les risques pour préserver les liquidités et le financement", a dit la société.

Le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 3% à 3,47 milliards de livres.

Les ventes à périmètre comparable ont baissé de 7% au premier semestre et la marge bénéficiaire brute a reculé de 70 points de base.

DSG, pour qui le contexte économique s'est dégradé progressivement au cours du deuxième trimestre, a réduit son plan d'investissements de 30 millions de livres pour l'exercice actuel à 160 millions de livres.

"Pour préserver les liquidités et garantir la mise en oeuvre du plan de renouvellement et de transformation, un dividende ne sera pas versé au cours de l'actuel exercice financier", a précisé l'entreprise.

DSG a terminé le premier semestre avec une dette nette de 149,5 millions de livres.

"Le groupe respecte les clauses financières de ses facilités bancaires à la fin du premier semestre, avec 300 millions de livres non utilisées et disponibles à cette date", a dit la société.

Le directeur général, John Browett, a précisé que générer des liquidités était la priorité du groupe avec la gestion rigoureuse des stocks, des marges et des coûts.

L'action DSG, qui exploite 1.200 points de vente dans 28 pays, a chuté de 88% sur l'année écoulée, ébranlée notamment par la baisse de la demande et les inquiétudes provoquées par l'arrivée l'année prochaine en Europe du concurrent américain Best Buy (BBY.N).

Vers 09h10 GMT, le titre était stable à 14 pence.

/WYE/GWB

James Davey, version française Wilfrid Exbrayat et Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below