27 août 2008 / 09:46 / il y a 9 ans

LEAD 1 Bâloise a souffert au S1 des turbulences boursières

(Complété avec des détails, des déclarations d'analystes et le cours de bourse)

ZURICH, 27 août (Reuters) - Bâloise Holding BALN.VX a dévoilé mercredi un premier semestre 2008 très inférieur aux attentes, s'attirant les foudres du marché.

Vers 9h30 GMT, le titre plonge de 6,60% à 94,15 francs suisses, à proximité de son plus bas du jour à 94,10 francs alors que le SMI .SSMI se replie de 0,90%.

Le bénéfice net a chuté de 41,7% à 273,7 millions de francs, a indiqué la compagnie d'assurances dans un communiqué de résultats, alors que les marchés attendaient 388 millions en moyenne.

"Le résultat financier a pâti de la situation défavorable sur les marchés de capitaux", a reconnu le PDG Rolf Schäuble, cité dans le communiqué.

Alors que le groupe a inscrit des dépréciations à hauteur de 199,7 millions de francs, les gains en capitaux ont fondu. "Ils sont passées de 451 millions à -41 millions", calcule Viktor Dammann à la banque Vontobel.

Le produit net des placements a ainsi chuté à 819,8 millions de francs contre 1.413,7 millions un an plus tôt alors que le portefeuille a encore été réduit. L'exposition nette aux actions est passée à 7,0% au terme du mois de juillet contre 13% à la fin 2007.

"Bâloise a été durement touchée en raison de sa forte corrélation avec les marchés financiers", rappelle Marc Effgen, analyste chez la maison de courtage Helvea.

Quant aux placements à revenu fixe, les cours ont chuté avec la montée des taux d'intérêt et la performance a en outre souffert de l'appréciation du franc suisse face au dollar et à l'euro.

DES ANALYSTES MITIGES

Le déclin a été durement ressenti dans l'assurance vie, dont le bénéfice net a été plus que réduit de moitié à 109,2 millions alors que dans l'assurance générale, le résultat n'a reculé qu'à 230,7 millions après 266 millions.

Sur le plan opérationnel, les volumes d'affaires ont avancé de 1,7% à 4.967,7 millions au lieu de 4.883,6 millions alors que les primes se sont améliorées de 2,8% à 4.554 millions après 4.428 millions

En outre, le ratio combiné s'est amélioré à 92,3% en valeur nette contre 95,6% un an plus tôt, reflétant l'absence de sinistres majeurs. Les marchés en attendaient 94% en moyenne.

Les fonds propres ont toutefois reculé de 16,9% à 4.019,7 millions de francs contre 4.838 millions à la fin 2007.

Pour l'exercice en cours, Bâloise vise un bon résultat dans un "contexte difficile", prévoyant pour le reste de l'année une volatilité des places financières et par une pression soutenue de la concurrence et des prix.

Le groupe d'assurance veut atteindre un rendement des capitaux propres de 15% et augmenter année après année le bénéfice par action.

Dans le secteur non-vie, elle veut maintenir le ratio combiné "bien au-dessous de la barre des 100%" et prévoit à l'heure actuelle le versement d'un dividende inchangé de 4,50 francs par action.

Les analystes sont unanimes à déplorer des chiffres inférieurs aux attentes alors que la performance opérationnelle est plutôt bien vue.

"Nous ne pensons plus que Bâloise pourra enregistrer cette année un gain en capital de 95 millions après les 598 millions réalisés en 2007", s'inquiète Viktor Dammann.

Fabrizio Croce chez Landsbanki Kepler s'étonne des amortissements inscrits "qui ne sont pas nécessaires selon les normes comptables IFRS".

"La chute du bénéfice et des fonds propres n'est pas si surprenante à la lumière des turbulences boursières", souligne la Banque Wegelin dans son fax du matin. /PS/SK

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below