LEAD 2 Essilor -Opérationnel conforme, rachat d'actions

jeudi 28 août 2008 09h15
 

 Par Noëlle Mennella
 PARIS, 28 août (Reuters) - Essilor (ESSI.PA: Cotation) a publié jeudi
pour le premier semestre 2008 des résultats stimulés par le
succès de ses nouveaux verres photochromiques et antireflet, par
une activité soutenue à l'international, notamment en Amérique
du Nord, ainsi que par la poursuite de ses acquisitions.
 Le numéro un mondial de l'optique ophtalmique a par ailleurs
annoncé le lancement d'un programme de rachat d'actions pour
3,3% de son capital.
 S'agissant de perspectives, il a simplement indiqué dans un
communiqué que "l'ensemble de l'exercice 2008 devrait confirmer,
une nouvelle fois, la régularité de sa croissance et de sa
rentabilité".
 Pour la première partie de l'année, le bénéfice net part du
groupe a augmenté de 9% à 198,3 millions d'euros (+16,8% hors
effets de changes) tandis la contribution de l'activité a
remonté de 3,4% à 276,3 millions (résultat opérationnel avant
paiement en actions, frais de restructuration et dépréciation
des survaleurs) et que la marge de contribution a été stable à
18,2%, contre 18,1% un an auparavant.
 Selon un consensus diffusé par Essilor, les analystes
attendaient en moyenne un bénéfice net de 192 millions d'euros,
une contribution de l'activité à 275 millions et une marge de
contribution à 18,1%.
 Le résultat financier a représenté un gain de 2,9 millions
d'euros, en forte augmentation par rapport au premier semestre
2007 (-5,5 millions d'euros), reflétant l'amélioration de la
trésorerie nette entre la fin du premier semestre 2007 et du
premier semestre 2008, et des gains nets de change et de
variation de valeur des instruments financiers, explique
Essilor. 
 "L'opérationnel est en ligne avec les attentes. Le bénéfice
net est un peu meilleur à cause d'une forte baisse du taux
d'impôt et un résultat financier nettement meilleur à cause des
IFRS", commente Emmanuel Bruley des Varannes, analyste à la
Société générale.
 L'analyste considère que cette publication a rassuré le
marché même si les facteurs qui ont soutenu les performances du
premier semestre ne sont pas appelés à durer.
      
 REBOND DU TITRE APRES LA BAISSE DE MERCREDI
 De fait, l'action Essilor - qui a accusé mercredi la
deuxième plus forte baisse du CAC 40 en chutant de 3,09% - a
démarré jeudi sur un gain de plus de 5% à 35,09 euros. Elle
affiche néanmoins une baisse de 23,9% depuis le début de
l'année.
 Au cours du premier semestre, Essilor a poursuivi sa
politique d'acquisition, confirmée par l'achat de 13 sociétés
qui représentent un chiffre d'affaires en année pleine d'environ
70 millions d'euros.
 Par ailleurs, le groupe a racheté 1,7 million de ses titres
sur le marché, pour un montant de 64,5 millions d'euros, ce qui
porte de 1,3% à 2,0% son autocontrôle
 En juillet, Essilor a décidé de mettre en place un programme
spécifique de rachat d'actions afin de compenser intégralement
la dilution future liée à la conversion potentielle des Oceane
venant à échéance en 2010. Ce programme correspond à un rachat
de 6,9 millions de titres, soit 3,3% du capital d'Essilor.
 "Financé par la trésorerie disponible et par les
financements bancaires courants du groupe, cet investissement
contribuera à accroître le levier de la structure financière du
groupe", souligne le groupe.
 Initiés dans le courant du mois de juillet 2008, les rachats
se poursuivront jusqu'à la fin de l'année, et pourront, au
besoin, s'étendre en 2009, ajoute-t-il.
 Enfin, au-delà de ce programme spécifique, Essilor indique
qu'il poursuivra ses rachats d'actions réguliers pour compenser
la dilution liée aux programmes d'options de souscription
d'actions et d'actions de performance au profit des salariés.
 Sur la deuxième partie de l'année, le groupe compte
poursuivre "sa stratégie de déploiement de produits à valeur
ajoutée, ainsi que sa politique de développement international
et d'acquisition".
 Enfin, Essilor annonce que son conseil d'administration a
nommé Hubert Sagnières directeur général délégué aux côtés de
Xavier Fontanet, président directeur général, et de Philippe
Alfroid, directeur général délégué. /NM
 Pour lire le tableau des résultats cliquez sur [ID:PAT009231]
 (Edité par Jacques Poznanski)
 (Service économique. Tél 01 49 49 53 82 Reuters Messaging :
noelle.mennella.reuters.com@reuters.net))