August 27, 2009 / 4:25 PM / 8 years ago

LEAD 2 Lagardère - Resop meilleur que prévu, objectifs confirmés

6 MINUTES DE LECTURE

* Résultat opérationnel courant supérieur aux attentes au S1

* Objectifs 2009 confirmés par prudence

* Anticipe un rebond des recettes publicitaires de la radio en France au T3

(actualisé avec la conférence téléphonique)

par Cyril Altmeyer

PARIS, 27 août (Reuters) - Lagardère (LAGA.PA) a annoncé jeudi une baisse de son résultat opérationnel courant (Resop) moins marquée que prévu au premier semestre, mais n'a pas modifié ses objectifs pour 2009 en l'absence d'indications d'une amélioration marquée de l'activité au second semestre.

"Le second semestre 2009 devrait être meilleur que le second semestre 2008. C'est, nous l'espérons, la fin de la crise, peut-être, mais au moins nous pensons avoir touché le fond, et nous n'attendons pas de rebond spectaculaire de nos activités", a déclaré Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe.

Le groupe de médias anticipe toujours une stabilité, voire une baisse de jusqu'à 10% du Resop à taux de change constants, pour trois de ses quatre principales divisions.

Lagardère ne fournit en revanche toujours pas d'objectif pour le audiovisuel et presse (Lagardère Active), touché de plein fouet par la crise du marché publicitaire, mais il anticipe un rebond de 8% des recettes de ses radios au troisième trimestre en France, porté par la solide performance d'Europe 1, après une chute de 21% au deuxième trimestre.

"Au premier semestre, nous avons vu le pire environnement qu'ait connu ce groupe", a noté Arnaud Lagardère, soulignant que la baisse des dépenses ménages - en particulier aux Etats-Unis, en Espagne et en Russie - avait impacté l'activité du groupe.

Arnaud Lagardère a précisé que le groupe continuerait à faire d'importantes économies en 2009 - en particulier 90 millions d'euros pour Lagardère Active - et peut-être dans les années à venir.

Le groupe a réduit sa dette financière nette à 2,143 milliards d'euros au 30 juin contre 2,619 milliards au 31 décembre, avec un "gearing" ramené de 58,9% à 50,4%.

Arnaud Lagardère a précisé que le groupe était prêt à saisir des opportunités d'acquisitions dès que la reprise arrivera, mais sans grosse opération en vue au second semestre et en continuant à investir dans les activités les moins cycliques.

Comparatif Defavorable Pour L'edition Au s2

Lagardère a dégagé au premier semestre un résultat opérationnel courant consolidé (Resop) de 186 millions d'euros, en baisse de 27%, contre 167 millions attendus en moyenne par les neuf analystes interrogés par Reuters. Le résultat net consolidé a chuté de 42,6% à 336 millions d'euros.

Le groupe avait publié le 23 juillet un chiffre d'affaires semestriel de 3,7 milliards d'euros, en baisse de 2,2% en données brutes et de 3,5% à données comparables. (Plus de détails: [ID:nLN482868])

Lagardère Active, qui regroupe notamment Elle, Paris Match, Europe 1 et MCM, a accusé une chute de 91% de son Resop à neuf millions d'euros - contre six millions attendus - sous le coup d'une chute de 24% des recettes publicitaires.

Lagardère Publishing (Hachette Livres), deuxième éditeur mondial derrière Pearson (PSON.L), a lui aussi dépassé les attentes avec un bond de 61,1% de son Resop à 112 millions d'euros, contre 100 millions anticipés, toujours porté par le succès de la tétralogie "Twilight" de Stephenie Meyer.

Mais le groupe a prévenu que la division devrait pâtir au second semestre d'un comparatif défavorable, puisque le succès de la saga de vampires avait vraiment décollé au second semestre 2008, avec la sortie du tome 4 et du premier film en Amérique du Nord.

Lagardère Publishing devrait toutefois bénéficier au second semestre de la sortie du nouvel album d'Astérix en octobre et du deuxième film de "Twilight" en novembre, tandis que la sortie du nouveau roman de Dan Brown, l'auteur de "Da Vinci Code", attendu en fin de l'année, devrait principalement avoir un effet sur l'exercice 2010.

Lagardère Services, qui possède notamment les magasins de presse Relay dans les gares et aéroports, a enregistré un Resop en ligne à 27 millions d'euros (-40%), tout comme Lagardère Sports, spécialisé notamment dans la gestion de droits audiovisuels et l'organisation d'évènements, à 33 millions (+12,7%).

Arnaud Lagardère s'est par ailleurs dit "très confiant" concernant l'enquête de l'Autorité des marchés financiers (AMF) sur des ventes suspectes de titres EADS EAD.PA en 2005 et 2006, tout en précisant qu'il était "prudent" dans l'attente du rapport final de la commission des sanctions attendu d'ici la fin de l'année. (Plus de détails: [ID:nLS627261])

L'action Lagardère a clôturé en hausse de 0,23% à 28,29 euros, donnant une capitalisation de 3,71 milliards d'euros. Elle a perdu 2,45% depuis le début de l'année.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below