August 28, 2009 / 5:37 AM / 8 years ago

LEAD 2 ADP - Ebitda +4,5% au S1, objectifs 2009 confirmés

5 MINUTES DE LECTURE

* Ebitda +4,5% et résultat net part du groupe +1,3% au S1

* Objectifs 2009 confirmés, sous réserve d'une baisse du trafic de 4,5% à 6,5%

* Le groupe a réalisé au S1 la moitié des 42 mlns d'économies prévues pour 2009

(Actualisé avec la conférence de presse)

Par Cyril Altmeyer

PARIS, 28 août (Reuters) - Aéroports de Paris (ADP.PA) (ADP.PA) a annoncé vendredi une croissance supérieure aux attentes de son Ebitda au premier semestre et a conditionné ses objectifs financiers 2009 à une baisse de son trafic conforme à ses anticipations.

L'opérateur des aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et d'Orly réaffirme prévoir une baisse de 4,5% à 6,5% de son trafic en 2009 et attendre une légère croissance en 2010.

Il confirme anticiper pour 2009 une légère croissance de son chiffre d'affaires et un résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) de même ordre de grandeur que celui de 848 millions d'euros enregistré en 2008. Pour 2005-2010, il réaffirme anticiper une croissance de 50 à 60% de son Ebitda.

L'action s'octroie 2,41% à 61,11 euros vers 12h25.

"Cette publication démontre à nouveau les caractéristiques fondamentales défensives de la société", écrit Natixis Securities dans une note.

Le groupe, dont l'Etat détient 52,4%, a également indiqué dans un communiqué avoir réalisé au premier semestre la moitié de son plan d'économies de 42 millions d'euros prévu pour 2009, conformément à ses objectifs.

ADP a réalisé au premier semestre un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 423,6 millions d'euros, en hausse de 4,5%, à la faveur d'une maîtrise des charges courantes et malgré une hausse des coûts de mise en service de nouvelles installations. Le résultat net part du groupe a progressé de 1,3% à 127,3 millions.

ADP avait publié le 13 août une hausse de 5,9% de son chiffre d'affaires au premier semestre à 1.285,9 millions d'euros, avec une accélération de son rythme de croissance au deuxième trimestre à 6,9%, après 4,8% au premier.

Le groupe a profité d'une hausse de 6,9% de ses activités aéronautiques - comme les redevances et les taxes d'aéroport -, qui assurent plus de la moitié du total.

BONNE RÉSISTANCE DES "LOW COST"

ADP a vu son trafic baisser de 6,4% au premier semestre, surperformant les autres grands aéroports européens. En juillet, le trafic a reculé de 3,1% sur un an, en particulier à Roissy (-4,3%) et avec une quasi stabilité à Orly (-0,2%).

La tendance d'août devrait être similiaire, peut-être un peu plus mauvaise, a précisé Pierre Graff lors d'une conférence de presse, tout en se montrant prudent quant à la reprise du trafic après la crise.

Les compagnies "low cost" EasyJet et Transavia ont affiché des hausses respectives de 15% et 31% de leur trafic dans les aéroports parisiens, à comparer à un recul de 5,5% pour Air-France KLM (AIRF.PA).

Moins nombreux, les passagers ont cependant davantage dépensé dans les commerces des aéroports, donnant un chiffre d'affaires par passagers en hausse de 9,8% à 12,3 euros.

Pierre Graff a souligné que le groupe allait continuer "plus que jamais" sa politique commerciale et son développement dans l'immobilier, avec à terme l'ambition de devenir une "vraie foncière".

"En matière d'investissements, il faut mettre le paquet sur la modernisation des équipements existants parce qu'en termes de capacité je pense que nous avons ce qu'il faut", a-t-il dit.

Edité par Pascale Denis et Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below