27 février 2009 / 11:41 / il y a 8 ans

LEAD 2 Gecina annonce des résultats et un dividende en hausse

* Cash flow 2009 attendu en hausse de plus de 10%, après +8,3% en 2008

* Dividende par action en hausse de 13,8% à 5,70 euros

* Actif net réévalué/action en baisse de 10% à 128,29 euros

* Gecina se prononcera bientôt sur l'accord de séparation

PARIS, 27 février (Reuters) - Gecina (GFCP.PA) a annoncé vendredi un résultat récurrent 2008 en hausse de 4,63%, à la faveur d'une solide hausse des loyers de bureaux, et un dividende de 5,70 euros par action contre 5,01 euros en 2007.

La foncière a précisé dans un communiqué qu'elle attend pour 2009 une hausse de plus de 10% de son cash flow avant cessions et après impôts, après une progression de 8,30% en 2008 à 304,3 millions d'euros, soit 5,10 euros/action contre 4,67 en 2007.

Gecina compte bénéficier de la réduction du coût moyen de la dette et des charges d'exploitation ainsi que de la hausse des loyers sur une base comparable.

Le résultat récurrent (excédent brut d'exploitation avant cessions diminué des frais financiers nets) 2008 est ressorti à 298,0 millions d'euros, contre 284,8 millions en 2007.

En revanche, dans un contexte de retournement du marché immobilier, l'actif net réévalué (ANR) par action a baissé de 10,01% à 128,29 euros, contre 142,55 euros fin 2007.

Le président du groupe, Joaquin Rivero, a déclaré lors d'une conférence de présentation des résultats que le groupe n'avait "pas de problème vis-à-vis de ses covenants bancaires".

Son ratio loan-to-value (dette/valeur des actifs) se situait à 38,5% à fin 2008, contre 34,8% fin 2007, avec une dette nette de 4.786 millions d'euros au 31 décembre 2008.

"En 2009, la situation financière de Gecina devrait bénéficier d'échéances de remboursement court terme limités, de lignes de crédit disponibles, et d'un plan de cessions d'actifs de 600 à 700 millions d'euros, montant similaire à celui réalisé en 2008", a indiqué le groupe dans son communiqué.

Joaquin Rivero a mis en avant la bonne résistance du secteur résidentiel dans un contexte de crise. Le secteur du logement représente 32% des loyers du groupe, le reste étant dans les bureaux (48%), la logistique (6,6%) et l'hôtellerie (2,9%).

Le patrimoine de la foncière se situait à 12,438 milliards d'euros fin 2008, contre 13,249 milliards fin 2007 et 13,469 milliards fin juin 2008, a précisé la société foncière.

Par ailleurs, suite à sa montée en puissance dans le capital de sa filiale Gecimed GECM.PA (de 38,6% à 48%) fin 2008, Gecina lance comme prévu une OPA sur cette foncière spécialisée dans le secteur de la santé au prix de 1,15 euro par action sur la base d'une parité d'une action Gecina pour 37 actions Gecimed.

Gecina précise n'avoir pas l'intention de prendre le contrôle de la totalité du capital de Gecimed, ni de sortir la valeur de la cote. Le groupe se déclare ouvert à l'entrée de nouveaux partenaires dans le capital de cette filiale.

Le conseil d'administration a également approuvé l'acquisition en Espagne de 49% du capital de la foncière Bami pour 107,8 millions d'euros, Joaquin Rivero réduisant sa part, de 42,2% à 35,4%, et démissionnant de la présidence de Bami. M. Soler, qui détenait aussi 42,2% de Bami, se retire de Bami.

En ce qui concerne le processus de séparation entre Gecina et Metrovacesa MVC.MC, suspendu par Gecina fin 2008, Joaquin Rivero a déclaré aux analystes financiers et à la presse que la foncière française se prononcerait "très prochainement" sur son intention de le poursuivre ou pas.

La restructuration en cours de Metrovacesa, avec la cession du groupe immobilier espagnol à ses banques créancières, devrait permettre rapidement de clarifier la situation, a-t-il estimé.

"Tout sera clarifié au cours de mois à venir, l'une des conditions étant la modification de l'actionnariat de Metrovacesa qui s'est déjà clarifié dans une certaine mesure", a-t-il dit.

Il a insisté sur le fait que l'accord de séparation n'avait pas été signé et que Gecina n'était soumise à aucune obligation.

Vers 12h27, l'action du groupe Gecina, dont la capitalisation atteint environ 2,5 milliards d'euros, recule de 2,38% à 38,400 euros alors que le SBF 120 perd 1,34%.

"Les résultats sont meilleurs que prévu (...), mais nous restons prudents en raison de l'incertitude qui persiste sur la situation de Metrovacesa", estime Samuel Henry-Diesbach, analyste chez Kepler Capital Markets. "Les investisseurs pourraient aussi ne pas apprécier l'investissement de Gecina dans Bami."

Juliette Rouillon, Cyril Altmeyer, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below