Steria ajuste sa prévision, changement de direction en France

lundi 27 octobre 2008 08h36
 

PARIS, 27 octobre (Reuters) - Steria TERI.PA a ajusté lundi sa prévision de marge opérationnelle pour 2008 - à 7,5% contre proche de 8% auparavant - et annoncé un changement de direction en France afin d'améliorer sa rentabilité dans cette zone.

"Malgré des difficultés opérationnelles rencontrées en France sur le second semestre le groupe anticipe, sur l'ensemble de l'exercice 2008, une marge opérationnelle consolidée à 7,5% à comparer au consensus de prévisions actuel d'environ 7,8%", a indiqué la société de services informatiques dans un communiqué.

Fin août, Steria avait dit anticiper un taux de marge opérationnelle proche de l'objectif 2008 de 8%.

Steria indique que François Enaud, gérant du groupe, assurera temporairement la direction générale de la France à compter du 27 octobre 2008.

Ce changement vise à "accélérer les bénéfices issus du programme de transformation initié en 2007, à améliorer les synergies internationales et à assurer une amélioration sensible de la rentabilité de cette zone en 2009 grâce à la mise en oeuvre d'un plan d'actions immédiat".

Le groupe, qui publiera son chiffre d'affaires du 3e trimestre 2008 le vendredi 14 novembre avant Bourse, indique qu'il devrait afficher pour cette période "un rebond de la croissance organique de son chiffre d'affaires consolidé, avec une progression de +3,5% (+5% en France) à comparer à -0,5% au premier semestre 2008".

"Hors de France, toutes les zones géographiques continuent d'afficher des performances en ligne avec les prévisions et le groupe confirme le succès de l'intégration de Xansa avec des synergies de coûts en avance sur le plan de marche et une dynamique offshore en forte accélération", ajoute Steria.

"La situation financière du groupe est solide avec, à fin 2008, des lignes de crédit disponibles non utilisées estimées à environ 200 millions d'euros. Steria réaffirme sa confiance dans sa capacité à respecter ses covenants bancaires au 31 décembre 2008." /BM

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)