2 mars 2009 / 06:27 / il y a 8 ans

LEAD 4 Vivendi prévoit une croissance accélérée de l'Ebita 2009

* Ebita conforme aux attentes en 2009, accélération de la hausse prévue en 2009

* Dividende de 1,40 euro pour 2008, maintien de la distribution d'au moins la moitié du net ajusté pour 2009

* L'objectif de résultat d'exploitation d'un milliard d'euros pour Canal+ en 2010 ne sera pas atteint

par Cyril Altmeyer

PARIS, 2 mars (Reuters) - Vivendi (VIV.PA) a annoncé lundi prévoir une accélération de la croissance de son résultat opérationnel ajusté (Ebita) en 2009, notamment grâce aux jeux vidéo, le groupe résistant pour l'instant à la crise grâce à son modèle d'abonnement qui assure environ 70% de son chiffre d'affaires.

Le premier groupe européen de médias et de divertissement prévoit un dividende de 1,40 euro au titre de 2008, conformément aux attentes des analystes, contre 1,30 euro en 2007 et compte verser au titre de 2009 aux actionnaires au moins la moitié de son résultat net ajusté.

Celui-ci ressort en 2008 en hausse de 8,4% à périmètre constant - en ligne avec l'objectif du groupe - à 2.735 millions d'euros. Le résultat net part du groupe baisse en revanche de 0,8% à 2.603 millions. Le chiffre d'affaires progresse de 17,2% à 25.392 millions d'euros, légèrement en deçà des attentes, soit +18,3% à taux de change constant, grâce à un bond de 28,1% chez SFR qui a intégré son ex-filiale Neuf Cegetel.

CM-CIC fait état dans une note de "résultats conformes aux objectifs et une guidance positive pour 2009, confirmant le profil défensif de la valeur".

Le titre perd 0,50% à 18,87 euros vers 15h10, surperformant l'indice des médias .SXMP qui baisse de 1,8%.

L'Ebita progresse de 4,9% à 4.953 millions d'euros (+5,6% à taux de change constant) après prise en compte de 245 millions de coûts d'intégration de Neuf Cegetel et d'Activision Blizzard (ATVI.O), issu de la fusion entre Vivendi Games et Activision.

"Je pense qu'on va faire mieux en 2009 qu'en 2008 pour le résultat opérationnel ajusté", a dit Jean-Bernard Lévy lors d'une conférence téléphonique. "Nous espérons avoir de la croissance du chiffre d'affaires et du profit notamment dans les jeux vidéo".

WORLD OF WARCRAFT ET REPORTS D'ALBUMS

Jean-Bernard Lévy a expliqué lors d'une conférence de presse que Vivendi comptait sur les 12 millions d'abonnés à son jeu en réseau "World of Warcraft" contre dix millions en 2007 et dans la musique sur le report de sorties d'albums programmées fin 2008, comme le nouvel opus du groupe U2 disponible ce lundi.

Vivendi compte ainsi maintenir en 2009 le niveau d'Ebita à taux de change constant d'Universal Music Group (UMG, première maison de disque mondiale), qui édite notamment la chanteuse britannique Amy Winehouse. Il a progressé de 11,6% à 686 millions d'euros en 2008, au-dessus du consensus, alors que le chiffre d'affaires a baissé de 0,2%.

"Vivendi subit beaucoup moins la crise que des secteurs réputés cycliques, nous sommes sur des métiers d'abonnement, nous avons une bonne visibilité", expliqué Jean-Bernard Lévy, reconnaissant que le groupe serait "sûrement" confronté aux effets de la crise à un moment où à un autre.

"C'est davantage la règlementation qui nous a créé des problèmes que l'environnement économique", a-t-il observé. Ainsi il a dit s'attendre à une année 2009 "très difficile" dans la téléphonie mobile en raison notamment de la baisse des terminaisons d'appel - que facture un opérateur à un autre pour acheminer une communication d'un de ses clients.

SFR, deuxième opérateur télécoms français, dont Vivendi détient 56% et le britannique Vodafone (VOD.L) le solde, a recruté 886.000 clients en 2008 dans la téléphonie mobile à 19,652 millions et 149.000 clients dans l'internet haut débit au quatrième trimestre, à 3,879 millions à fin décembre.

Jean-Bernard Lévy a parallèlement annoncé le dépôt ce lundi d'une plainte pour abus de position dominante contre France Télécom FTE.PA auprès de la Commission européenne. (Plus de détails [ID:nL2421273])

OFFRES "LOW COST" ENVISAGÉES CHEZ CANAL+

Bertrand Meheut, président du directoire de Canal+, a reconnu que la conjoncture ne permettrait pas au groupe de télévision payante d'atteindre son objectif de résultat opérationnel d'un milliard d'euros en 2010 et ajouté qu'il réfléchissait au lancement d'offres à prix réduit.

Groupe Canal+ affiche un C.A. de 4.554 millions d'euros, en hausse de 4,4% et un Ebita de 636 millions d'euros hors coût de 68 millions d'euros lié au rapprochement avec TPS, au-dessus des objectifs du groupe dans les deux cas. Canal+ totalise 10,6 millions d'abonnements hors Pologne au 31 décembre.

Interrogé sur l'intérêt de Vivendi pour Digital+, la plate-forme de télévision payante mise en vente par le groupe de médias espagnol Prisa (PRS.MC), Jean-Bernard Lévy a déclaré : "Nous n'avons aujourd'hui pas de perspectives d'acquisition de cet actif en Espagne faute d'avoir trouvé un accord satisfaisant". Prié de dire si les discussions se poursuivaient, il a répondu : "Je n'ai pas d'autre commentaire à faire".

La dette de Vivendi ressort à 8,3 milliards d'euros au 31 décembre, en ligne avec son objectif, contre 5,2 milliards un an plus tôt.

Vivendi a également annoncé avoir comptabilisé en 2008 une dépréciation de 1,503 milliard de la participation de 20% du groupe dans NBC Universal mais aussi un profit de consolidation de 2,318 milliards généré par la création d'Activision Blizzard.

Édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below