27 août 2009 / 15:51 / dans 8 ans

LEAD 1 Ipsos prévoit désormais une décroissance organique en 09

* Ipsos prévoit désormais une décroissance organique de ses ventes

* Le groupe compte surperformer le marché et protéger ses marges en 2009 et 2010

* Ipsos veut se développer dans les pays émergents

PARIS, 27 août (Reuters) - Ipsos (ISOS.PA) a annoncé jeudi prévoir désormais une décroissance organique de ses ventes en 2009, tout en s‘engageant à surperformer le marché et à protéger ses marges cette année et la suivante.

La société d’études a publié mardi soir une marge opérationnelle de 8,1% au premier semestre et confirmé qu‘elle comptait la stabiliser en 2009 à son niveau de 2008, notamment sous l‘effet de son “plan B” d’économies dont le coût de mise en place est évalué à dix millions d‘euros. (Plus de détails: [ID:nLO616792]

“Nous ne croîtrons pas en 2009. Nous sommes moins optimistes qu‘au début de l‘année lorsque nous avions publié nos prévisions”, a déclaré Didier Truchot, coprésident et fondateur du groupe lors d‘une conférence téléphonique avec les analystes.

Ipsos avait réaffirmé en mai viser une croissance organique de ses ventes cette année, mais ses clients ont réduit leurs dépenses en raison de la crise.

Didier Truchot a répété que le groupe ne prévoyait pas d‘amélioration marquée de son activité au second semestre et que de nouvelles réductions de coûts lui permettraient de protéger ses marges. Il a ajouté qu‘Ipsos était “bien préparé” à faire face à un marché difficile.

“Nous pensons toujours que nous surperformerons le marché en 2009 et en 2010 et que nous maintiendrons la rentabilité de nos opérations ordinaires en 2009 et 2010”, a précisé Didier Truchot.

Au premier semestre, Ipsos a accusé une décroissance organique de son chiffre d‘affaires de 4,8% à 447,8 millions d‘euros, la baisse ayant été légèrement freinée au deuxième trimestre comparé au premier (-4,6% contre -5,1%).

Sa marge opérationnelle avant éléments non récurrents a reculé de 1,1 point à 8,1% et le groupe a confirmé vouloir la maintenir au niveau de 10,2% atteint en 2008.

La directrice financière Laurence Stoclet a précisé que la solidité financière du groupe, qui avait une dette financière nette de 232 millions d‘euros et un “gearing” de 49% à la fin juin, lui permettrait de poursuivre ses acquisitions.

Didier Truchot a indiqué pour sa part qu‘il espérait accroître la part de son chiffre d‘affaires dans les pays émergents qui, à 27% actuellement, a permis au groupe de surperformer son secteur au premier semestre.

Ipsos figure parmi les dix premiers acteurs mondiaux dans le secteur des études, avec pour principaux concurrents TNS (WPP (WPP.L)), Synovate (Aegis AEGS.L), les américains Nielsen et IMS Health RX.N et l‘allemand GFK GFKG.DE.

L‘action perd 2,25% à 19,55 euros vers 17h05.

Cyril Altmeyer et Dominique Vidalon, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below