Groupama SA - Résultat net semestriel en recul de 44,9%

jeudi 28 août 2008 08h00
 

 PARIS, 28 août (Reuters) - Groupama SA. Résultats
consolidés du premier semestre 2008
 (en millions d'euros)
 Résultat net                 279  c.    506 (-44,9%)
 Plus-values réalisées nettes  80  c.    276
 Résultat opérationnel        228  c.    217  (+5,1%)
 Chiffre d'affaires         7.711  c.  6.878 (+12,1%)
     dont assurance         7.531  c.  6.708 (+12,3%)
 NOTE : l'assureur mutualiste précise dans un communiqué que,
à périmètre et change constants, son chiffre d'affaires a
progressé de 4,9% (4,9% également pour les seules activités
assurance).La croissance organique a été de 3,4% en France et
de 9,3% à l'étranger.
 Hors plus-value (de 144,5 millions d'euros) sur la cession
de titres Scor au premier semestre 2007, le résultat net est en
recul de 22,9%.
 Le ratio combiné des activités dommage (qui rapporte les
frais de gestion et les coûts des sinistres aux primes perçues)
s'est dégradé de 2,0 points, à 99,9%, une évolution que le
groupe attribue essentiellement à des acquisitions, notamment en
Grèce et Roumanie. Pour la France, il s'inscrit à 101,1%, en
hausse de 0,5 point.
 Par pôles, la contribution de l'assurance de personnes au
résultat net a progressé à 188 millions d'euros (180 millions un
an plus tôt) et celle de l'assurance dommages a diminué à 155 
millions (231 millions). La collecte nette du pôle gestion
d'actifs a été de 775 millions d'euros sur le semestre,
l'encours des actifs sous gestion diminuant de 4,0% depuis fin
2007 pour s'établir à 84,4 milliards.
 Groupama SA précise que l'impact net de la crise des marchés
sur ses résultats semestriels a été d'une centaine de millions
d'euros. L'assureur a enregistré un montant limité de
dépréciations (21 millions d'euros) liées à l'évolution des
marchés. 
 Ses placements s'élevaient à 71,6 milliards au 30 juin,
contre 74,1 milliards à fin 2007, les plus-values latentes ayant
diminué de 4,6 milliards, à 2,9 milliards. Avec la baisse des
taux longs intervenue depuis le 1er juillet, elles ont augmenté
depuis de 1,7 milliard pour les actifs obligataires. 
 Les capitaux propres atteignaient 4,4 milliards au 30 juin,
contre 5,9 milliards à fin 2007. Mais la marge de solvabilité
s'inscrit à 215%, un niveau qui reste élevé. /YLG
 (Yann Le Guernigou, édité par Jacques Poznanski)