26 décembre 2008 / 20:42 / il y a 9 ans

LEAD 2 GMAC, devenue holding bancaire, solliciterait $6md d'aide

(Ajoute d'autres précisions et la réaction boursière de General Motors)

NEW YORK, 26 décembre (Reuters) - GMAC LLC pourrait avoir sollicité jusqu'à six milliards de dollars (4,26 milliards d'euros) de fonds dans le cadre du programme américain d'aide au secteur financier, estime CreditSights, l'accès au statut de holding bancaire éloignant le spectre d'une faillite.

La société financière, propriété de Cerberus Capital Management CBS.UL et de General Motors (GM.N), pourrait aussi vendre jusqu'à 17,5 milliards de dollars (12,43 milliards d'euros) de dette garantie par l'État afin de renforcer ses fonds propres, ajoute CreditSights.

GMAC a obtenu mercredi de la Réserve fédérale l'autorisation de se transformer en holding bancaire, ce qui lui permet maintenant d'accéder à une partie des 700 miliards de dollars de crédits du Tarp (Troubled Assets Relief Program) programmés par Washington.

Ce feu vert a été salué vendredi - jeudi, Wall Street était fermée pour Noël - par un bond de 12,6% de l'action General Motors. Le concurrent Ford (F.N) s'est adjugé quant à lui 8,5%.

GMAC LLC avait prévenu que sans ce nouveau statut, elle serait contrainte de vendre des actifs et de prendre d'autres mesures exceptionnelles pour honorer ses engagements financiers. Spécialisée dans le crédit auto pour les clients de GM, elle a perdu 7,9 milliards de dollars au cours des cinq derniers trimestres.

UN SIGNE POSITIF POUR GM

La perspective de voir accéder aux fonds du Tarp signifie qu'elle pourra continuer à financer des prêts aux concessionnaires et aux automobilistes pour les véhicules GM. C'est un soulagement pour un secteur dont les perspectives restent très préoccupantes malgré les 17,4 milliards de crédits d'urgence annoncés la semaine dernière par Washington.

"C'est un développement significatif pour la capacité de GM à relancer la machine", commente Erich Merkle, analyste chez Crowe Horwarth. Les observateurs estiment qu'une faillite de GMAC pourrait entraîner GM dans son sillage. "Si GMAC n'a pas quantifié sa demande d'injection de capital à partir du Tarp, nous estimons que la société pourrait avoir sollicité jusqu'à environ 6,3 milliard de dollars", écrivent les analystes de CreditSights Richard Hofmann et Adam Steer dans une note publiée tard jeudi soir.

Cette projection est basée sur des injections de capital limitées à 3% des actifs, précisent les analystes, en données pondérées des risques.

GMAC, qui a été ébranlée par le "credit crunch" et les lourdes dépréciations qui ont touché nombre de ses actifs, pourrait aussi postuler à la vente de jusqu'à 17,5 milliards de dollars d'obligations garanties par la Federal Deposit Insurance Corp, qui assure les dépôts aux États-Unis, cette fois dans le cadre du programme gouvernemental TLGP (Temporary Liquidity Guarantee Program), pour garantie temporaire des liquidités.

Les émissions dans le cadre du TGLP sont limitées à 125% de l'encours des dettes non garantie émises par une entrperise avant le 30 septembre 2008 et arrivant à échéance avant le 30 juin 2009, rappellent les deux analystes de CreditSights dans leur note.

Le feu vert au statut de holding bancaire, mercredi, a fait bondir les obligations de GMAC, et plonger le coût de l'assurance contre un risque de défaut du groupe sur sa dette: les CDS GMAC sont tombés à 24% du volume assuré, contre environ 47% jusque-là. /GG

Karen Brettell, version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below