LEAD 2 France-Goodyear Dunlop va supprimer 820 emplois à Amiens

mardi 26 mai 2009 15h00
 

(Actualisé avec communiqué de Goodyear Dunlop)

PARIS, 26 mai (Reuters) - La direction de Goodyear Dunlop Tires France GT.N a annoncé mardi la suppression de 820 postes dans son usine de pneumatiques d'Amiens Nord (Somme), invoquant une surcapacité de production liée à la crise automobile.

La direction du groupe, plus grand manufacturier américain de pneumatiques, avait lancé en mai 2008 un premier plan social incluant 402 suppressions de postes, mais elle avait retiré son projet en mars "compte tenu de la dégradation de la situation économique".

Le site emploie au total 1.400 personnes sur environ 3.500 en France. La production de pneumatiques agricoles, forte de 440 salariés, sera maintenue à Amiens.

Les représentants du personnel ont été informés du nouveau plan social lors d'un comité central d'entreprise mardi à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). La prochaine réunion est prévue le 11 juin.

Les salariés de l'usine d'Amiens Nord sont au chômage partiel depuis six mois, à raison d'une semaine par mois, et la production journalière a été réduite à 9.000 pneumatiques contre environ 23.000 il y a deux ans.

Le groupe souligne dans un communiqué "la nécessité de sauvegarder la compétitivité de l'activité pneumatiques dans la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique, sur un marché qui subit de plein fouet la crise automobile et qui s'accompagne d'une surcapacité de production prolongée".

"Les arrêts temporaires de production ne suffisent plus à y faire face", précise-t-il.

La direction du site, mais aussi les syndicats CFDT et CFTC, pointent du doigt la CGT, majoritaire dans l'usine, qui s'est opposée en juillet 2008 à un accord sur une réorganisation du travail en quatre équipes au lieu de cinq. (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)