27 juillet 2009 / 05:48 / il y a 8 ans

LEAD 3 Thales-S1 en forte baisse, nouvelles provisions sur A400M

* Nouvelle charge de 102 millions sur l'A400M

* Recul de 82% du résultat opérationnel à 68 mlns au S1 après charges (contre consensus supérieur à 300 millions)

* Modifie ses prévisions annuelles

* Forte baisse du titre

Par Jean-Michel Bélot et Tim Hepher

(Actualisé avec cours, réactions analystes, conférence)

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Thales (TCFP.PA) a annoncé lundi un recul de 82% de son résultat opérationnel au premier semestre, après de nouvelles provisions sur le programme d'avion militaire A400M, ce qui pèse fortement sur le titre.

Le groupe, spécialisé dans les systèmes électroniques destinés à l'aéronautique et la défense, a ainsi renoncé à sa précédente prévision 2009. Il table désormais sur une simple "croissance organique" de ses revenus alors qu'il affichait jusqu'à présent un objectif de croissance chiffrée de 3% à 5%.

De même, alors qu'il prévoyait un résultat opérationnel courant (après restructuration) équivalent ou supérieur à celui de 2008, il ne parle plus que de renouer au deuxième semestre "avec un taux de résultat opérationnel courant dans la ligne des performances enregistrées sur les périodes correspondantes des années récentes".

Au premier semestre, le résultat opérationnel du groupe a reculé de 82% à 68 millions d'euros, après charges de restructurations, alors que le marché tablait sur plus de 300 millions d'euros, avec un chiffre d'affaires en hausse organique de 2% à 5.744 millions, soit une marge de 1,2% (contre 6,6% un an plus tôt).

Vers 10h10, le titre (près de six milliards d'euros de capitalisation boursière), cédait 3,44% à 28,39 euros, affichant ainsi un recul de 6,2% depuis janvier après avoir perdu plus d'un quart de sa valeur en 2008.

"Thales vient de publier un premier semestre catastrophique", estiment les analystes d'Oddo, pour qui les comptes ont été passés à "la paille de fer".

Lors d'une conférence de presse, le nouveau P-DG, Luc Vigneron, qui a pris ses fonctions en mai dernier, a déclaré qu'il ne donnerait pas de nouvelle prévision chiffrée pour 2009, ajoutant toutefois que le second semestre devrait ressembler plus à un semestre "normal", après six premiers mois difficiles.

REVUE STRATEGIQUE FIN 2009-DEBUT 2010

Il a confirmé qu'il allait simplifier progressivement l'organisation du groupe et réduire les coûts et a annoncé une revue stratégique des activités fin 2009 ou début 2010.

Deux divisions sur trois de Thales sont dans le rouge au premier semestre : la division aéronautique/défense accuse une perte de 133 millions d'euros en raison d'une dégradation de la conjoncture du secteur aéronautique mais également d'une nouvelle charge de 102 millions d'euros pour faire face aux coûts de développement plus importants que prévu du système de gestion de vol de l'avion de transport militaire européen A400M.

Concernant l'A400M, un programme géré par Airbus (groupe EADS EAD.PA) retardé en raison de difficultés techniques, Thales dit poursuivre ses démarches pour obtenir des "compensations significatives". Le groupe avait déjà annoncé une provision non récurrente de 20 millions sur l'A400M.

L'activité Sécurité accuse une perte de 23 millions, en raison notamment de problèmes dans la billetique. Seule la division défense tirant son épingle du jeu avec un bénéfice de 241 millions (contre 240 millions).

Dans le spatial, l'établissement industriel de Thales Alenia Space de L'Aquila a souffert du tremblement de terre qui a frappé l'Italie le 6 avril 2009.

Thales a également passé une charge de restructuration de 19 millions (contre six millions annoncé auparavant) dans sa division aéronautique.

Selon l'analyste de Natixis, qui juge également les résultats "très mauvais", "le nettoyage commence à peine".

"Il est trop tôt pour jouer les rationalisations inéluctables que le nouveau P-DG va mettre en place", souligne Olivier Brochet, pour qui le consensus de l'année (890 millions d'euros d'Ebit selon ThomsonReuters Ibes) va être fortement ajusté à la baisse ainsi que les prévisions des années suivantes.

Globalement, le premier semestre 2009 se solde par un bénéfice net, part du groupe, de 12 millions (contre 289 millions au premier semestre 2008) avec un chiffre d'affaires de 5.744 millions (+2% en organique). Les prises de commandes ont reculé de 2% à 5.860 millions d'euros mais le ratio prises de commandes sur revenus reste supérieur à un (1,02).

Edité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below