CONSENSUS Carrefour - Rex attendu à +5,3% au S1, -1,3% en France

mardi 26 août 2008 16h11
 

 PARIS, 26 août (Reuters) - Carrefour. Résultats du premier
semestre de l'exercice 2008.
 Date et heure de publication  : le 29 août à 6h00 GMT
 Réunion d'information         : le 29 août à 9h15GMT
 
 Nombre d'analystes interrogés : 11
      (en millions d'euros)
          NET PDG    Opérationnel  Opérationnel FRANCE 
 Moyenne      761,5        1.401,3       691,8
 Médiane      748          1.400         686,5
 Maximum      786          1.461         736
 Minimum      737          1.396         681
 -------------------------------------------------------------
 S1 2007      741          1.331         701 
 Variation
 (moyenne)    +2,8%        +5,3%        -1,3%  
 
 ACTIVITÉ : n°2 mondial de la distribution derrière Wal Mart
WMT.PA
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ : le 10 juillet, en
présentant son chiffre d'affaires TTC du premier semestre,
Carrefour avait confirmé prévoir une croissance de son résultat
opérationnel 2008 en ligne avec celle des ventes et une
augmentation de son chiffre d'affaires 2008 en ligne avec celle
de 2007. Le distributeur avait dit tabler sur une génération de
cash flow libre opérationnel de 1,5 milliard d'euros pour
l'exercice en cours.
 Pour le seul premier semestre, il avait indiqué que son
résultat opérationnel avant exceptionnels devrait afficher une
hausse d'au moins 5%.
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 1 - Un point sur les différents chantiers mis en oeuvre ou
annoncés (réduction des coûts, relance commerciale en France,
conversion des supermarchés Champion)
 2 - Des commentaires sur l'évolution de la consommation en
France, où Carrefour réalise près de 45% de ses ventes alors que
Serge Papin, le président du groupement Système U, a récemment
affirmé que, depuis le printemps, la consommation avait baissé
en volume de l'ordre de 2% à 3%.
 3 - Certains analystes n'excluent pas un nouveau "profit
warning" d'ici à la fin de l'année après celui du 26 juin
dernier. Avant cette date, Carrefour tablait sur une croissance
de son résultat opérationnel "plus rapide " que celle du chiffre
d'affaires. /NM
 (Noëlle Mennella, édité par Yann Le Guernigou)