26 mai 2009 / 14:13 / il y a 8 ans

LEAD 3 Suez Env. pourrait accélérer ses réductions de coûts

* Objectifs 2009 confirmés

* Le groupe pourrait accélérer ses réductions de coûts

* Le DG renonce aux stock-options pour 2009

(Actualisé avec déclarations du DG à Reuters)

par Benjamin Mallet

PARIS, 26 mai (Reuters) - Suez Environnement (SEVI.PA) a confirmé mardi ses objectifs pour 2009 mais a aussi annoncé qu'il pourrait si nécessaire accélérer ses réductions de coûts.

Le numéro deux mondial des services à l'environnement a rappelé à l'occasion de l'assemblée générale de ses actionnaires qu'il visait "une croissance légèrement positive" de son chiffre d'affaires et de son RBE (résultat brut d'exploitation) en 2009 à taux de change constant et sur la base d'une baisse de 2% du Produit intérieur brut cette année dans les économies avancées.

Fin avril, Suez Environnement avait dit "poursuivre" ses objectifs, mais certains analystes ont souligné que ses prévisions risquaient d'être revues à la baisse si le contexte économique ne s'améliorait pas rapidement.

Selon les dernières prévisions de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Produit intérieur brut de la zone OCDE devrait se contracter de 4,2% en 2009. Le Fonds monétaire international (FMI) estime pour sa part que l'économie mondiale devrait se contracter de 1,9% sur l'ensemble de l'année.

"Pour atteindre son objectif 2009, Suez Environnement, dans un contexte macro-économique toujours incertain, compte sur les efforts commerciaux, la réduction des investissements et l'accélération du programme d'optimisation des coûts Compass", a rappelé le groupe mardi.

La société, qui subit la baisse de la collecte de déchets auprès de ses clients industriels et commerciaux, a mis en place un programme de réduction de coûts dont elle attend 180 millions d'euros d'économies au niveau de son RBE en 2010 (par rapport au RBE 2007).

"Nous avions fixé (ce programme) à 125 millions d'euros l'année dernière, nous l'avons fixé en début d'année à 180 millions, si nécessaire nous l'accélèrerons encore", a déclaré son directeur général Jean-Louis Chaussade.

CHAUSSADE RENONCE A SES STOCK-OPTIONS

"L'environnement économique reste difficile et nous avions fait des hypothèses basées sur un certain nombre de paramètres économiques dont certains sont aujourd'hui différents de ce qu'on avait imaginé - en particulier pour le PIB -, mais nous avons pris toute une série de mesures de manière à faire face à nos objectifs", a ensuite déclaré Jean-Louis Chaussade à Reuters.

Se fixer des objectifs précis "a aussi un intérêt interne car cela pousse le 'management' vers le haut", a-t-il ajouté.

"Je pense que le 2e trimestre, notre capacité à accélérer nos plans de performances, l'activité en été et les matières premières seront déterminants. Je ne veux pas donner d'autres tendances que celles que j'avais données à l'issue du 1er trimestre, d'autant que le degré d'incertitude reste très fort."

Evoquant l'accélération du programme d'économies, Jean-Louis Chaussade a déclaré à Reuters que Suez Environnement donnerait probablement des indications plus précises lors de la publication de ses résultats semestriels, le 26 août.

Suez Environnement table également sur une baisse d'environ 25% de ses investissements nets en 2009 (hors acquisitions stratégiques) par rapport à 2008 et vise une poursuite de la croissance de son cash flow libre (594 millions en 2008).

Le groupe s'est fixé comme priorité cette année de préserver sa solidité financière, avec un maintien du ratio dette nette sur RBE inférieur à 3 fois et un objectif de ROCE (retour sur capitaux employés) "significativement supérieur au coût moyen pondéré du capital".

Le directeur général de Suez Environnement a en outre renoncé à se voir attribuer des stock-options du groupe en 2009.

Début mai, GDF Suez GSZ.PA avait indiqué que les membres de son comité exécutif - dont Jean-Louis Chaussade - avaient renoncé à toute attribution de stock-options en 2009. GDF Suez détenait encore près de 35,5% du capital de Suez Environnement à fin 2008.

Suez Environnement a terminé en hausse de 1,75% à 13,10 euros, superformant l'indice CAC 40 (+1,05%). Le titre, qui représente une capitalisation boursière de 6,3 milliards, a progressé de près de 9% depuis le début de l'année.

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below