26 janvier 2009 / 16:23 / dans 9 ans

LEAD 2 British Airways prévoit une perte d'exploitation annuelle

* Prévoit une perte d‘exploitation de £150 mlns pour l‘exercice en cours

* Evoque la conjoncture, la faiblesse de la livre

* La chute du titre nourrit des doutes sur l‘alliance avec Iberia

LONDRES, 26 janvier (Reuters) - La compagnie aérienne britannique British Airways BAY.L a prévenu lundi qu‘elle prévoyait une perte d‘exploitation pour l‘exercice en cours en raison de la conjoncture difficile et de la faiblesse de la livre, ce qui fait chuter son action de 8%.

British Airways (BA) anticipe une perte opérationnelle de 150 millions de livres (159 millions d‘euros) pour l‘exercice qui s‘achèvera en mars alors qu‘elle prévoyait encore en décembre un petit bénéfice opérationnel.

La compagnie prévoit une perte de 50 millions de livres (53 millions d‘euros) pour le troisième trimestre.

“Les difficultés économiques persistantes en janvier et les perspectives pour février et mars, ajoutées au recul de la livre, affectent nos prévisions pour l‘année”, explique BA dans un communiqué.

BA a précisé que ses perspectives de chiffre d‘affaires pour l‘ensemble de l‘exercice restaient inchangées mais elle s‘attend désormais à ce que ses dépenses hors carburant augmentent de 8% cette année en raison des effets de change défavorables, alors qu‘elle anticipait précédemment +5%.

Un porte-parole de British Airways a déclaré qu‘en dépit de l‘avertissement lancé lundi, les discussions avec Iberia IBLA.MC se poursuivaient en vue d‘une fusion. Mais le niveau auquel est tombé le cours de l‘action BA fausse de plus en plus les valorisations des deux compagnies aériennes.

L‘action British Airways a abandonné 8,48% à 132,13 pence lundi. La capitalisation boursière de BA, qui se situe autour de 1,5 milliard d‘euros, est désormais moins importante que celle d‘Iberia, qui est d‘environ 1,8 milliard d‘euros.

“La valorisation de BA est maintenant en dessous de celle d‘Iberia, ce qui rend un accord beaucoup plus difficile à obtenir et à vendre à ses actionnaires”, a commenté Jonathan Wober, analyste à la Société générale.

Cette situation a pesé lundi sur le titre Iberia, qui a reculé de 3,66% à 1,84 euro.

Au cours du week-end, le directeur général de BA Willie Walsh a déclaré à des journalistes que le cours de l‘action Iberia était surévalué et qu‘il était improbable que les actionnaires de BA acceptent une alliance sur la base des valorisations boursières actuelles.

Iberia s‘est refusé à tout commentaire.

John Bowker, version française Gwénaelle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below