LEAD 1 Wendel-Départ de Lafonta sous la pression d'actionnaires

jeudi 26 mars 2009 09h29
 

par Pascale Denis

PARIS, 26 mars (Reuters) - La fronde engagée depuis près d'un an par plusieurs actionnaires familiaux de Wendel (MWDP.PA: Cotation) aura finalement eu raison du président du directoire de la société d'investissement, Jean-Bernard Lafonta, qui a démissionné de son poste mercredi.

Il a déclaré jeudi, lors d'une conférence téléphonique, avoir pris une décision "difficile" mais dans l'intérêt de l'entreprise", estimant que l'opposition "d'une minorité d'actionnaires" de la holding familiale SLPS entravait, dans un environnement de crise aigüe, la capacité du groupe à prendre des décisions rapides.

"J'ai estimé que renouveler mon mandat n'était pas souhaitable, dans l'intérêt du groupe", a-t-il dit.

La fronde de certains actionnaires de la holding de contrôle de Wendel avait été déclenchée en juin dernier par Sophie Boegner, ancienne administratrice de la holding et cousine d'Ernest-Antoine Seillière, président du conseil de surveillance de Wendel.

Sophie Boegner avait lancé les hostilités en contestant en justice un montage financier simplifiant les structures de contrôle de Wendel et ayant abouti à l'acquisition, en mai 2007, par une quinzaine de ses dirigeants, d'une participation de 4,5% du capital de la société pour un montant équivalent, alors, à plus de 320 millions d'euros.

La plainte déposée est actuellement en cours d'instruction.

Les reproches de plusieurs actionnaires familiaux s'étaient ensuite cristallisés sur les décisions stratégiques de la direction de Wendel, notamment son investissement dans Saint-Gobain et sur une refonte des relations entre la SLPS et la direction de Wendel.

Dernier coup de boutoir, plus de 40 actionnaires familiaux ont réclamé, à la mi-mars, la convocation d'une assemblée extraordinaire de la holding pour qu'elle se prononce sur le départ de l'équipe dirigeante de Wendel.   Suite...