26 février 2009 / 18:18 / il y a 8 ans

LEAD 1 Eiffage vise une croissance en 2009, dividende maintenu

* Vise un CA de 13,7 milliards en 2009

* Maintient son dividende au titre de 2008

* Espère sortir renforcé de la crise

par Gilles Guillaume

PARIS, 26 février (Reuters) - Eiffage (FOUG.PA) table sur une croissance de son chiffre d'affaires en 2009, en dépit d'une réduction de l'activité dans certains pays européens, et maintient son dividende malgre un résultat en baisse en 2008.

Le huitième groupe européen de B-TP et de concessions, qui contrôle notamment le concessionnaire autoroutier APRR APRR.PA (Autoroutes Paris Rhin Rhône), a dégagé l'an dernier un bénéfice net part du groupe de 301 millions d'euros contre 1.000 millions d'euros en 2007.

Cette année-là reste marquée par un effet de base défavorable puisque le résultat net 2007 avait été gonflé par une plus-value de 667 millions d'euros dégagée sur la cession de 16,7% de Cofiroute et de 49% du viaduc de Millau.

Les analystes interrogés par Reuters Estimates tablaient en moyenne sur un résultat net de 373,15 millions en données GAAP.

Le résultat net comparable part du groupe a baissé quant à lui de 9,3% à 302 millions d'euros.

Malgré ce recul, Eiffage a indiqué qu'il proposerait de maintenir le dividende à 1,20 euro par action.

Pour 2009, le carnet de commandes se maintient à un haut niveau en dépit du retournement de la conjoncture observé au second semestre 2008, et Eiffage envisage une 'progression maîtrisée' de son chiffre d'affaires consolidé à 13,7 milliards d'euros.

Ce montant, supérieur au consensus des analystes (13,47 milliards), traduirait un taux de croissance de 3,6%.

"La solidité de son bilan, l'importance de la trésorerie disponible et une approche très prudente de son développement doivent permettre à Eiffage de franchir cette période plus difficile et d'en sortir renforcé", a ajouté le groupe dans son communiqué.

En 2008, le chiffre d'affaires consolidé a crû de 5%, la construction et l'énergie ayant permis de compenser un ralentissement dans les concessions imputable à un recul de 1,2% du trafic sur le réseau APRR, notamment à cause des poids lourds.

La situation dans les concessions n'est pas uniforme puisque le trafic et l'activité du viaduc de Millau ont encore connu une évolution beaucoup plus favorable que les autres concessions autoroutières.

La dette d'Eiffage a augmenté de 727 millions d'euros à 12,4 milliards l'an dernier sous l'effet d'investissements. Le groupe précise cependant que cette dette à long ou très long terme - jusqu'à 42 ans pour le viaduc de Millau - est libellée très majoritairement en taux fixe et s'amortit sur la durée des concessions.

L'action Eiffage a clôturé jeudi en légère baisse de 0,47% à 31,85 euros. Depuis le début de l'année, le titre a perdu plus de 14%, après une chute de près de 45% sur l'ensemble de 2008.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below