26 novembre 2008 / 09:55 / il y a 9 ans

LEAD 1 Teleperformance prévoit une légère croissance en 2009

* Croissance interne de 3,5% attendue en 2009 contre 7% en 2008

* La crise devrait encourager l'externalisation des centres d'appel

PARIS, 26 novembre (Reuters) - Teleperformance (ROCH.PA) a ajusté mercredi en légère baisse certains de ses objectifs 2008 et annoncé prévoir une légère croissance de son activité en 2009 dans un contexte de "pression accrue" sur les prix.

"Nous allons vers une possible stabilisation, voire une réduction, due à la récession, des volumes sur certains contrats", a déclaré Claude Julien, le président du conseil de surveillance du numéro un mondial des centres d'appel en notant que cette baisse du volume d'appels avait débuté au second semestre 2008.

Mais il a souligné que "les perspectives actuelles de tous les analystes est que le marché va continuer à croître", certains anticipant une hausse de 7% à 8%.

Dans ce contexte, Teleperformance attend, par prudence, une croissance interne de 3,5% de ses revenus en 2009 avec un tassement de sa rentabilité à 9,5% contre 10% prévu en 2008.

Pour 2009, le groupe s'assigne un objectif de chiffre d'affaires compris entre 1.880 et 1.900 millions, en hausse de 7,5%, dont 3,5% au plan interne, avec un Ebita compris entre 175 et 180 millions d'euros. Par ailleurs, il table sur une résultat net part du groupe compris entre 118 et 120 millions et un bénéfice par action dilué de 2,10 euros (+3%).

OPPORTUNITES

Ces annonces laissent le marché de marbre puisque l'action est étale vers 10h45 à 18,90 (-0,05%), une évolution en ligne avec l'indice SBF 120 (-0,09%).

Claude Julien a souligné que le contexte de crise économique offrait également des "opportunités" car l'on pouvait s'attendre à une progression de l'externalisation des centres d'appels qui coûtent moins cher que les services maisons.

Il a ainsi expliqué que le coût d'un centre d'appels passait de 100 en interne à entre 75 et 80 s'il était externalisé dans le pays même.

Ce coût revenait à 64 si l'externalisation se faisait dans un pays proche (near shore) et à 55 s'il se faisait loin du pays d'origine (off shore) comme, par exemple, les centres argentins du groupe qui s'adressent au marché espagnol.

Actuellement 20% du marché des centres d'appels (services clients et assistance technique) sont externalisés, et 29% du recouvrement de créances, l'autre métier du groupe, a-t-il rappelé.

En 2008, le groupe pense réaliser un chiffre d'affaires de 1.750 à 1.760 millions d'euros, en progression interne de 7%, contre 7,5% prévu auparavant, sur un résultat opérationnel de 178 millions (+12%), contre 182 millions auparavant.

En revanche, le résultat net part du groupe, qui était attendu autour de 115 millions, devrait totaliser 116 millions (+18%). Ce léger ajustement survient quinze jours après la confirmation des objectifs précédents.

Au plan de la croissance externe, Teleperformance entend se concentrer sur l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, en visant des cibles de 50 à 150 millions d'euros ayant "des critères de profitabilité en ligne avec le groupe".

Nathalie Meistermann, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below