LEAD 1 L'américain Sprint Nextel supprime 8.000 emplois

lundi 26 janvier 2009 15h58
 

NEW YORK, 26 janvier (Reuters) - Le troisième opérateur de téléphonie mobile américain Sprint Nextel (S.N: Cotation) a annoncé lundi qu'il allait supprimer 8.000 emplois, soit 14% de ses effectifs, dans le cadre d'un plan censé réduire le coût de la main-d'oeuvre d'environ 1,2 milliard de dollars (920 millions d'euros).

Les annonces de plans sociaux se succèdent aux Etats-Unis : 20.000 suppressions d'emplois chez Caterpillar (CAT.N: Cotation), 7.000 chez Home Depot (HD.N: Cotation), toutes annoncées ce lundi. Le mois dernier, AT&T (T.N: Cotation), concurrent de Sprint, avait annoncé 12.000 suppressions de postes, soit 4% des effectifs.

Sprint va inscrire une charge de plus de 300 millions de dollars au premier trimestre pour ces suppressions d'emplois et les coûts afférents. Les départs, qui se feront d'ici au 31 mars, affecteront tous les niveaux de l'entreprise et varieront en fonction des secteurs géographiques, a précisé Sprint.

Pour Christopher King, analyste à Stifel Nicolaus Telecom Equity Research, il s'agit d'une stratégie agressive de réduction des coûts.

"Leurs activités se sont réduites si rapidement qu'il s'agit très probablement de la meilleure chose à faire pour eux", explique-t-il. "Si ces coûts n'affectent pas le résultat opérationnel ou la qualité du service client, ils auront réussi à réduire sensiblement leurs coûts".

LE TITRE EN HAUSSE À WALL STREET Sprint, qui s'est efforcé de limiter la perte de ses abonnés après des problèmes de qualité de service, a également annoncé qu'il allait suspendre les paiements sur son système d'épargne retraite.

Le directeur financier du groupe, Bob Brust, avait déclaré en décembre à Reuters que Sprint préparait un plan de réduction des coûts prévoyant des suppressions d'emplois, de nouvelles externalisations et une révision à la baisse de ses projets d'extension de réseau.

Le groupe doit rembourser 600 millions de dollars de dettes d'ici mai et 2,4 milliards de dollars d'ici 2010 mais il n'a pas l'intention de lever des capitaux au cours des deux prochaines années, a dit Brust.   Suite...