February 26, 2009 / 6:46 AM / 8 years ago

LEAD 2 Dexia garde le cap après une perte plus élevée que prévu

5 MINUTES DE LECTURE

* Dexia veut poursuivre la réduction de son profil de risque

* La cession de FSA toujours prévue au deuxième trimestre

* Dexia veut allonger l'échéance de ses sources de financement

Par Julien Ponthus et Philip Blenkinsop

PARIS, 26 février (Reuters) - Dexia (DEXI.BR) a annoncé jeudi une perte 2008 supérieure de près de 11% à son estimation initiale et a répété son ambition de réduire son profil de risque à travers son plan de restructuration alors que l'année 2009 s'annonce "sans précédent" du point de vue macroéconomique.

Après avoir fait du surplace à l'ouverture, l'action Dexia chutait lourdement vers 9h30, perdant 4,88% à 1,63 euro, en miroir inverse de l'indice DJ Stoxx des banques .SX7P qui gagnait près de 4,4%.

Le groupe franco-belge a essuyé une nette de 3,326 milliards d'euros, supérieure de près de 11% à l'estimation de perte de 3 milliard communiquée au marché en janvier à cause d'une dépréciation de 300 millions d'euros sur un portefeuille d'obligations immobilières américaines.

"Le fléchissement de l'économie, aux États-Unis en particulier, et l'accélération de la dislocation des marchés ont entraîné de nouvelles difficultés", a indiqué le groupe dans un communiqué, expliquant ainsi ces nouvelles dépréciations.

Pour Ivan Lathouders, un analyste basé à Bruxelles pour la banque Degroof, les résultats du quatrième trimestre ne sont guère encourageants notamment dans la banque de détail.

Les conditions de marchés du premier trimestre pourraient également conduire à de nouvelles dépréciations d'actifs, ce qui le conduit, à l'instar d'autres sociétés de Bourse comme Oddo Securities, à réduire sa recommandation sur le titre.

"

Ralentissement Sans Precedent

"Alors que 2009 connaîtra un ralentissement macroéconomique sans précédent et que les marchés des actions et du crédit resteront très fortement perturbés, Dexia entend améliorer significativement son profil de risque à travers la mise en oeuvre de son plan de transformation", a déclaré dans un communiqué le directeur général Pierre Mariani.

Dexia a bénéficié en septembre d'un plan de sauvetage des Etats français, belge et luxembourgeois et a depuis annoncé un plan de restructuration radical comprenant la cession de sa filiale de rehaussement de crédit FSA, la suppression de quelque 900 emplois ainsi que l'annulation du dividende et des bonus de ses dirigeants.

Dexia prévoit aussi de vendre ou d'adosser à des partenaires une grande partie de ses activités à travers le monde et de fermer son activité de trading en compte propre.

Alors que la crise financière avait significativement dégradé la solvabilité du groupe avant le plan de sauvetage, Dexia affichait, fin 2008, un ratio de fonds propres de base (Tier 1) de 10,6% et un ratio "core" Tier 1 de 9,6% en prenant en compte la cession de FSA, toujours prévue pour le deuxième trimestre.

"La liquidité du groupe s'est graduellement améliorée depuis les difficultés rencontrées à la fin du mois de septembre et au début du mois d'octobre 2008 grâce à la garantie des États accordée le 9 octobre 2008", a indiqué le groupe qui se félicite d'avoir pu, début février, émettre une obligation de trois milliards à échéance 2011.

"Dexia tirera parti de chaque opportunité qu'offrira le marché pour allonger l'échéance de ses sources de financement", a encore dit le groupe.

Avec la contribution de Blaise Robinson, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below