LEAD 1 Le sidérurgiste Corus pourrait supprimer 3.500 emplois

lundi 26 janvier 2009 11h36
 

AMSTERDAM/LONDRES, 26 janvier (Reuters) - Le sidérurgiste Corus, filiale de l'indien Tata Steel (TISC.BO: Cotation), a annoncé lundi des mesures de restructuration susceptibles d'affecter 3.500 emplois, dans un contexte de baisse de la production d'acier.

Ces mesures d'économies ont pour but d'améliorer le résultat opérationnel du sidérurgiste anglo-néerlandais de 200 millions de livres par an. En matinée, le syndicat britannique de la sidérurgie Community avait annoncé qu'il rencontrait la direction après des informations de la BBC évoquant l'intention du groupe de supprimer 3.500 emplois pour répondre à une chute de la demande.

"Nous faisons tout de que nous pouvons pour protéger nos membres et leurs emplois", a déclaré un porte-parole de Community, qui représente la majorité des salariés employés par Corus au Royaume-Uni.

Corus emploie 24.000 personnes au Royaume-Uni.

Le nombre de chômeurs britanniques indemnisés, en hausse depuis 11 mois, a atteint 1,16 million en décembre, son plus haut niveau depuis huit ans.

Aux Pays-Bas, Corus a déjà obtenu l'autorisation de réduire les horaires de travail d'une partie importante de son personnel pour une durée de six semaines à partir de janvier.

La production mondiale d'acier brut a chuté de 24% au dernier trimestre 2008 par rapport au quatrième trimestre 2007.

(Victoria Bryan, version française Benoît Van Overstraeten et Danielle Rouquié)