26 février 2009 / 08:31 / dans 9 ans

LEAD 2 Allianz-Perte plus importante que prévu, Dresdner a pesé

* Perte 2008 plus importante que prévu, cause Dresdner

* 1,6 milliard d‘euros de dividendes

* Pas de projet d‘acquisition actuellement

(détails, cours de Bourse actualisé)

MUNICH, 26 février (Reuters) - Allianz (ALVG.DE) a accusé en 2008 une perte plus importante que prévu, plombé par les difficultés de Dresdner Bank que l‘assureur n‘a cédée que le mois dernier.

Les dépréciations liées à la cession de Dresdner à Commerzbank (CBKG.DE) ont entraîné une perte de 2,4 milliards d‘euros pour l‘assureur allemand, la première depuis six ans.

L‘ampleur des pertes enregistrées par Dresdner, qui ont atteint 6,4 milliards d‘euros l‘année dernière et 3 milliards au quatrième trimestre selon Allianz, a contraint Commerzbank à publier un communiqué séparé.

“La crise persiste et nous avons encore un chemin difficile à parcourir mais nous sommes certains que la nouvelle Commerzbank en ressortira comme une banque très rentable et en croissance”, a déclaré le directeur général de Commerzbank Martin Blessing dans un communiqué. Il s‘est engagé à s‘attaquer rapidement aux problèmes de la banque d‘investissement de Dresdner, Dresdner Kleinwort.

“Les milliards de pertes de Dresdner Bank au cours de l‘année dernière ont occulté le fait que les activités de banques de détail et de financement ainsi que des pans importants de la banque d‘investissement de Dresdner sont fondamentalement sains”, ajoute Blessing.

Allianz a peiné à redresser Dresdner acquise en 2001 pour 24 milliards d‘euros dans l‘espoir de développer la vente croisée de produits bancaires et d‘assurance.

Le président du directoire Michael Diekmann a précisé que la cession de Dresdner avait suscité une nouvelle charge de 400 millions d‘euros au premier trimestre, portant la perte totale sur cette cession à 6,8 milliards d‘euros au 12 janvier 2009.

Il a ajouté que le premier assureur européen n‘avait pas de besoins de refinancement dans l‘immédiat et qu‘il verserait 1,6 milliard d‘euros sous forme de dividendes.

Diekmann, qui a également déclaré qu‘Allianz n‘avait pas non plus de projet d‘acquisition dans l‘immédiat, a dit que l‘assureur avait également constitué une dépréciation de 318 millions d‘euros sur sa participation dans l‘américain Hartfort (HIG.N).

Les analystes s‘attendaient en moyenne à ce que le premier assureur européen accuse une perte de 1,9 milliard d‘euros après le bénéfice record de 8 milliards enregistré en 2007.

Le titre Allianz a débuté la séance à Francfort en hausse de plus de 8%, les investisseurs étant soulagés de voir la page Dresdner enfin tournée. Il a encore accentué ses gains en cours de séance pour gagner près de 10% à 54 euros en fin de matinée.

Il a perdu plus de la moitié de sa valeur au cours des six derniers mois, sous-performant l‘indice européen du secteur des assurances .SXIP mais superformant celui du secteur bancaire .SX7P en baisse de plus de 60%.

L‘action Commerzbank, après une hausse initiale, reculait de 1,6% à 2,75 euros en fin de matinée.

Selon le consensus SmartMine, Allianz se négocie 4,6 fois les résultats 2009 attendus alors que ses concurrents comme le français Axa (AXAF.PA) ou le néerlandais ING ING.AS se traitent sur des multiples inférieurs à 4.

John Stonestreet, version française Marc Joanny Service Economique. Tel; 01 49 49 53 87. Reuters Messaging : marc.joanny.reuters.com@reuters.net

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below