Tata Motors dans le rouge à cause de Jaguar et Land Rover

vendredi 26 juin 2009 14h50
 

BOMBAY, 26 juin (Reuters) - Tata Motors (TAMO.BO: Cotation), premier constructeur automobile indien, a publié vendredi sa première perte annuelle en huit ans, l'impact de la crise du secteur sur ses activités étant amplifié par les difficultés de ses nouvelles filiales Jaguar et Land Rover, rachetées l'an dernier. Expliquant que l'heure était aux réductions de coûts, il n'a d'ailleurs pas exclu de nouvelles suppressions de postes dans les deux marques d'origine britannique.

"Il y a déjà eu 2.000 suppressions de postes. Nous pourrions envisager des suppressions d'emplois supplémentaires et de nouvelles fermetures d'usines", a déclaré lors d'une conférence de presse le vice-président du groupe, Ravi Kant à propos des deux marques haut de gamme, ajoutant que les décisions dépendraient de l'évolution du marché.

Le groupe affiche pour l'exercice clos fin mars une perte nette consolidée de 25,05 milliards de roupies (369 millions d'euros environ), contre un bénéfice de 21,68 milliards un an plus tôt.

La division regroupant Jaguar et Land Rover a perdu 281 millions de livres (329 millions d'euros) avant impôt sur les 10 mois de l'exercice consolidés dans les comptes de leur nouveau propriétaire, a précisé le directeur financier.

(Narayanan Somasundaram, version française Marc Angrand)