26 octobre 2009 / 16:02 / il y a 8 ans

LEAD 1 GB-La FSA et les banques d'accord sur de nouvelles règles

* De nouveaux principes applicables dès les résultats 2009

* Les autorités restent ouvertes aux commentaires

LONDRES, 26 octobre (Reuters) - Les banques britanniques, accusées, depuis la crise financière, d'être trop opaques et complexes, ont dit lundi qu'elles envisageaient de simplifier leurs rapports financiers et de faire en sorte que les investisseurs puissent mieux comparer leurs performances.

Un code de conduite annoncé lundi par l'association des banquiers britanniques (BBA) promet d'éviter les publications mécaniques (box-ticking disclosure) critiquées par les autorités de régulation, afin d'élaborer à la fois des rapports précis mais débarrassés d'informations inutiles.

Ce nouveau code vise également à accroître la cohérence dans l'ensemble du secteur bancaire, malgré les différences existantes en matière de "business model" et d'exposition financière.

"Les banques britanniques reconnaissent qu'il existe un niveau d'intérêt public qui s'étend à d'autres actionnaires en plus des investisseurs," indique la BBA dans un communiqué.

Parmi les banques ayant souscrit à ce code avant l'établissement des résultats financiers de la fin d'année 2009 figurent Barclays (BARC.L), HSBC (HSBA.L), Lloyds Banking Group (LLOY.L), Nationwide, Standard Chartered (STAN.L), Royal Bank of Scotland (RBS.L) et Abbey, filiale de Santander (SAN.MC).

L'autorité de tutelle du secteur financier britannique, la FSA, qui avait annoncé un peu plus tôt lundi que les principales banques britanniques avaient accepté d'appliquer de nouvelles règles en matière de publication financière afin de répondre aux interrogations posées par le déclenchement de la crise financière, soutient ce nouveau code de conduite.

La Financial Services Authority (FSA) a en revanche prévenu qu'elle se envisagerait de se tourner vers un format prédéfini (template) si elle ne notait pas d'amélioration lors des publications de rapports annuels 2009.

Elle a précisé que ces nouvelles règles faisaient partie des propositions destinées à "renforcer la confiance des investisseurs" dans les publications financières et les aider à "comparer la performance des banques".

"Dans le rapport Turner, nous exposons notre avis selon lequel la crise financière a soulevé des interrogations quant à la suffisance des publications financières réalisées par les banques dans les grandes économies et le niveau de confiance que les investisseurs peuvent avoir dans ces rapports financiers," a dit Paul Sharma, directeur de la politique prudentielle à la FSA. "Avec l'application de ce code aux comptes annuels 2009, la FSA espère que les banques amélioreront sensiblement la qualité et la comparaison des publications."

La FSA a dit qu'elle consultait les acteurs du secteur pour savoir si le ce code serait suffisant ou si un jeu d'instructions prédéfinies serait plus efficace pour aboutir à une réorganisation complète du secteur bancaire en la matière.

Si la FSA n'est pas partisane d'un trop plein de raffinement dans les comptes annuels, qui seraient source d'une trop grande complexité, elle souhaite toutefois que les données soient suffisamment précises, comme pour les classes d'actifs à haut risque tels que les CDO (Collateralized debt obligations), pour être analysées concrètement, ce qui redonnerait en principe confiance aux investisseurs.

La FSA a invité les investisseurs à faire part de leurs commentaires sur ce sujet jusqu'à la fin du mois d'avril, soit après la publication des résultats annuels des banques.

Clara Ferreira-Marques, version française Alexandre Boksenbaum-Granier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below