26 octobre 2009 / 10:27 / dans 8 ans

LEAD 1 Diminution moindre que prévu du bénéfice de Scania au T3

* Bénéfice d‘exploitation de 519 mlns de couronnes au T3, contre 2,82 mds un an plus tôt

* Bat le consensus qui ressortait à 246 mlns de couronnes

* Estime que le pire est passé dans l‘ouest de l‘Europe

(complété avec réaction d‘analyste et cours)

STOCKHOLM, 26 octobre (Reuters) - Le constructeur de poids lourds Scania SCVb.ST a annoncé lundi un recul moins important que prévu de son bénéfice opérationnel trimestriel et a déclaré entrevoir une sortie de crise en Europe occidentale, son marché clef.

De juin à septembre, le bénéfice d‘exploitation s’établit à 519 millions de couronnes suédoises (51,02 millions d‘euros), contre 2,82 milliards de couronnes l‘année précédente.

Les 16 analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un bénéfice opérationnel de 246 millions de couronnes.

“L‘Ebit s‘est amélioré du fait d‘un impact accru des mesures de réduction des coûts, avec en parallèle une utilisation des capacités de production plus élevée pendant le trimestre”, a déclaré Hampus Engellau, analyste chez Handelsbanken.

“Les commandes sont en hausse pour le troisième trimestre consécutif, et de manière générale les chiffres sont meilleurs que prévu en Europe et en Amérique latine.”

Les constructeurs européens de poids lourds ont souffert pendant l‘année écoulée du plus fort ralentissement du marché depuis des décennies, la crise financière, puis la récession, ayant brutalement mis un terme à des années de forte demande.

Les résultats annoncés dernièrement par Volvo (VOLVb.ST) et Daimler (DAIGn.DE), deux des principaux rivaux de Scania, laissent toutefois penser que la demande repart progressivement et que le pire est passé. (Plus de détails [ID:nLN460372] et [ID:nLJ120238])

Comme ses concurrents, Scania a réduit ses coûts pour faire face à la crise. Le groupe a précisé que ses commandes de poids lourds étaient en baisse de 6% au troisième trimestre par rapport à l‘année précédente, contre une baisse de 55% au deuxième trimestre.

“Le marché européen des poids lourds est marqué par une faible activité économique, mais Scania est d‘avis que le pire est passé en Europe occidentale”, écrit le groupe dans un communiqué.

“Les commentaires ressemblent à ce qui a été dit pour Volvo vendredi dernier. L‘Europe occidentale s‘est stabilisée tandis que l‘Europe de l‘Est est toujours en difficulté”, a déclaré Morten Imsgard, analyste chez Sydbank.

L‘action Scania était quasi stable à 96,35 couronnes (+0,1%) à 9h00 GMT.

Niklas Pollard et Johannes Hellstrom, version française Sonia Manueco

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below