Numericable espère augmenter son C.A. de 5 à 10% en 2009

mercredi 25 mars 2009 16h51
 

PARIS, 25 mars (Reuters) - Numericable espère une croissance de 5 à 10% de son chiffre d'affaires en 2009, notamment grâce à la croissance de son opérateur télécoms pour les entreprises Completel, a déclaré mercredi à Reuters son PDG Pierre Danon.

Le cablô-opérateur, qui couvre 40% des foyers français, a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 7% à 1,3 milliard d'euros en 2008.

"J'espère que nous allons rester entre 5 et 10% de croissance", a dit à Reuters Pierre Danon, à l'issue de la conférence de presse semestrielle de Numericable. "Nous bénéficions de la croissance de Completel. Pour l'instant, le marché du 'B to B' (destiné aux entreprises) ne donne aucun signe de faiblesse", a-t-il ajouté.

Numericable compte en outre sur la "très très forte croissance" de son service aux opérateurs lancé à l'automne 2008 qui propose, par exemple, de raccorder en fibre optique des stations relais de réseaux mobiles.

Mais la principale priorité de Numericable fixée par Pierre Danon à son arrivée en septembre est d'améliorer d'ici l'été prochain le service clients et les prestations techniques du câblo-opérateur, dont l'ancienne marque Noos avait cristallisé les mécontentements des utilisateurs.

Le groupe, qui a notamment mis en place des appels "câlins" pour les anciens clients n'ayant pas bénéficié d'une approche commerciale récente, a vu son nombre d'abonnés à la télévision stagner à 3,5 millions au cours des six derniers mois, conquêtes et désabonnements s'étant neutralisés.

"Nous voulons réduire les désabonnements d'un tiers et maintenir la conquête de 2008, ce qui devrait commencer à faire légèrement croître les abonnés", a dit Pierre Danon. Se gardant de préciser le taux de désabonnement actuel, il a reconnu que même s'il était réduit d'un tiers, il se situerait encore loin des "meilleurs câblo-opérateurs et télévisions payantes européens". Ceux-ci affichent selon lui des taux de désabonnement d'environ 12%.

Pierre Danon a également reconnu que le recrutement de 70.000 abonnés à internet pour atteindre le million en mars était "un peu faible". Orange FTE.PA, le leader du marché, en revendiquait 8,3 millions fin 2008, contre 4,2 millions pour Free (groupe Iliad (ILD.PA: Cotation)) et 3,9 millions pour SFR (groupe Vivendi (VIV.PA: Cotation)).

Numericable-Completel, détenu à 30% par Altice, fonds dirigé par le spécialiste du câble Patrick Drahi, aux côtés de Cinven et de Carlyle avec 35% chacun, a vu sa dette demeurer "à peu près de trois milliards d'euros", a précisé Pierre Danon. "Elle diminue très lentement puisque l'essentiel des charges sont les frais financiers", a-t-il ajouté.   Suite...