BERD - Perte de E602 mlns en 2008 avec la chute des Bourses

mercredi 25 février 2009 17h44
 

LONDRES, 25 février (Reuters) - La Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement a enregistré une perte de 602 millions d'euros en 2009 contre un bénéfice net de 1,9 milliard d'euros en 2007 en raison de la chute des Bourses émergentes.

La perte "résulte principalement de moins-values non matérialisées sur le portefeuille actions de la BERD, dont la valeur a baissé avec la chute des Bourses mondiales", écrit la banque dans un communiqué.

Cette perte, la deuxième enregistrée par la BERD depuis sa création en 1991, reflète les difficultés rencontrées par les économies des pays dans lesquels elle intervient.

L'indice MSCI Global des marchés émergents .MSCIEF a chuté de 55% en 2008 tandis que celui des pays d'Europe de l'Est MIEE00000PUS a plongé de 57%.

La BERD, créée pour faciliter la transition des anciene pays du bloc communiste d'Europe de l'Est vers l'économie de marché, investit principalement dans le secteur privé.

Sur les 5,1 milliards d'euros investis dans cette zone l'année dernière (contre 5,6 milliards en 2007), 36% ont bénéficié à la Russie et 6% aux pays de l'Est qui ont rejoint l'UE.

Les investissements dans les Balkans ont progressé de 16% à 534 millions d'euros et ceux dans les pays en "phase initiale de transition" comme l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Géorgie, le Kirghizistan, la Moldavie, la Mogolie, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan ont augmenté de 14% à 586 millions d'euros.

La BERD doit investir sept milliards d'euros cette année afin de limiter les conséquences du ralentissement économique mondial. Elle devrait consacrer 3 milliards d'euros au secteur bancaire et financier en difficulté, 2,5 milliards d'euros aux infrastructures et à l'énergie et 1,5 milliard aux entreprises.

Pour financer ce programme, la banque prévoit d'emprunter jusqu'à 4 milliards d'euros cette année dont la moitié a déjà été levée, a précisé le vice-président de l'institution en charge des Finances, Manfred Schepers.   Suite...