25 septembre 2009 / 10:11 / dans 8 ans

Ford renforce sa présence en Chine, retour aux bénéfices en vue

CHONGKING/SHANGHAI, Chine, 25 septembre (Reuters) - Ford (F.N) a déclaré vendredi s‘attendre à un retour aux bénéfices en 2011, alors même que le constructeur automobile américain renforce ses liens avec un marché chinois lucratif et en forte croissance grâce à un projet de construction d‘usine en Chine.

L‘usine, qui serait basée dans la ville de Chongqing, au sud ouest de la Chine, aura une capacité de production annuelle initiale de 150.000 unités, augmentant ainsi la capacité de production annuelle des usines dont Ford est partenaire à 600.000 unités d‘ici 2012, peut-on lire dans un communiqué.

Le constructeur américain, qui est en compétition avec General Motors [GM.UL] et d‘autres constructeurs à l’échelle mondiale, produit les modèles Focus, Mondeo et d‘autres berlines en Chine dans le cadre d‘un partenariat avec Chongqing Changan Automobile (000625.SZ) et le japonais Mazda Motor (7261.T).

Alan Mulally, directeur général de Ford, a déclaré à Reuters en réponse à une question sur l’éventualité d‘un retour aux bénéfices en 2011 : “Absolument, nous avançons conformément à cet objectif”.

Ford s‘attend à avoir 16% de parts de marché aux Etats-Unis cette année, a-t-il ajouté.

“Nous pensons que le marché s’établira entre 10,5 et 11 millions d‘unités (aux Etats-Unis). Nous sommes à environ 16% de parts de marché.”

En juillet, Ford a affiché un bénéfice net trimestriel de 2,3 milliards de dollars (1,5 milliard d‘euros), dû principalement à des gains réalisés dans le cadre d‘un plan de réduction de la dette de 10 milliards de dollars, et devrait a minima revenir à l’équilibre en 2011, a ajouté Alan Mulally.

LA CHINE, UNE EXCEPTION DANS UN MARCHE AUTOMOBILE MOROSE

La nouvelle usine en Chine est le dernier signe en date du lien entre Ford et la Chine, qui a dépassé les Etats-Unis en janvier pour devenir le premier marché automobile du monde.

Un autre constructeur chinois, Geely Group Holdings, le plus grand constructeur chinois en mains privées, a exprimé son intérêt pour Volvo, la filiale suédoise de Ford.

Ford n‘a pas encore mis officiellement Volvo en vente, mais des représentants de Geely ont indiqué qu‘ils souhaitaient acheter la compagnie, des sources médiatiques estimant le prix à environ 2,5 milliars de dollars.

La Chine fait figure d‘exception dans un marché de l‘automobile en difficulté à l’échelle mondiale, les mesures de relance décidées par Pékin ayant renforcé la confiance des consommateurs.

De nombreux constructeurs automobiles, de GM à Hyundai (005380.KS), sont en train de construire des usines ou de s‘associer avec de nouveaux partenaires pour profiter de la croissance explosive des ventes depuis avril.

L‘annonce par Ford de la construction d‘une nouvelle usine intervient deux jours après que le constructeur américain a fait part de ses projets de lancement d‘une petite voiture en Inde, un autre marché en forte croissance.

Ford a l‘intention de produire à partir de début 2010 la Figo, destinée au marché indien et à l‘exportation dans la région Asie Pacifique.

Yan Fang, version française Sonia Manueco

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below