24 juillet 2009 / 10:28 / il y a 8 ans

LEAD 1 Merck affecté par un T2 faible et un revers de l'Erbitux

* Avis défavorable d'un comité d'experts européens sur une extension d'utilisation de l'Erbitux

* Ebit en baisse de 42% au T2, rate le consensus

* Le titre dégringole en Bourse

FRANCFORT, 24 juillet (Reuters) - L'avis défavorable rendu par un comité d'experts européens concernant l'Erbitux porte un coup aux ambitions de Merck (MRCG.DE) et s'ajoute vendredi à la publication de résultats trimestriels plus faibles que prévu, ce qui fait chuter le titre du groupe allemand de chimie et pharmacie.

L'action Merck recule de plus de 12% à 64,50 euros en milieu de journée à la Bourse de Francfort.

Merck a fait savoir jeudi soir qu'il pourrait contester l'avis rendu par le comité d'experts, dont l'agence européenne du médicament suit généralement les recommandations.

Les experts ont conclu que l'Erbitux ne devrait pas être prescrit dans les cancers du poumon, la forme de cancer la plus fréquente dans le monde.

L'anticancéreux Erbitux était jusqu'ici considéré comme le médicament le plus prometteur de Merck, qui en attendait plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel d'ici 2011. Il est actuellement autorisé pour certains types de cancer des intestins, de la tête et du cou.

Les ventes de l'Erbitux ont soutenu les résultats de Merck au deuxième trimestre, contribuant à une croissance de 18% du chiffre d'affaires trimestriel, qui est ressorti conforme aux attentes en restant stable à 1,9 milliard d'euros.

J.P. Morgan et UBS ont tous deux abaissé leur recommandation sur le titre Merck à la suite des informations sur l'Erbitux, en déclarant que l'avis défavorable des experts était vraiment inattendu.

"Bien qu'il soit possible que Merck fasse appel et demande un réexamen des données, la décision du comité signifie que (la commercialisation de) l'Erbitux est reportée de manière importante ou même qu'elle n'aura jamais lieu sur le marché (du cancer du poumon)", commentent les analystes d'UBS dans une note aux investisseurs.

Le comité devrait présenter dans la journée les résultats détaillés de son étude.

Bristol-Myers Squibb (BMY.N) et Eli Lilly (LLY.N) détiennent les droits de l'Erbitux en Amérique du Nord.

Le bénéfice d'exploitation net (Ebit) de Merck est ressorti en baisse de 42% au deuxième trimestre, sous l'effet de coûts de R&D accrus, à 184,5 millions d'euros alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 217 millions.

Merck, qui est aussi le numéro un mondial pour certains produits chimiques utilisés dans les écrans d'ordinateurs et de téléviseurs, a indiqué que ses activités dans les cristaux liquides avait bénéficié d'un modeste rebond de la demande après la dégringolade subie à la fin de l'an dernier.

La branche a affiché une marge bénéficiaire avant impôts et frais financiersde 27,4% contre 10% au premier trimestre. Elle est cependant loin des 50% environ enregistrés pendant la majeure partie de 2008.

Merck a précisé qu'il s'attendait maintenant à un recul de 25% au pire des ventes dans les cristaux liquides, alors qu'il tablait auparavant sur un recul de 30%.

Ludwig Burger, version française Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below