25 février 2009 / 06:47 / il y a 9 ans

LEAD 3 Accor - Baisse des résultats 2008 mais dividende maintenu

* Résultat avant impôt de 875 millions d‘euros

* Dividende 2008 maintenu à 1,65 euro, pas d‘engagement sur celui de 2009

* Pélisson relativise l‘importance du changement de gouvernance

* Le titre perd plus de 7%

(Actualisé avec nouvelles déclarations de Pélisson)

par Noëlle Mennella

PARIS, 25 février (Reuters) - Accor (ACCP.PA) a publié mercredi une baisse de ses résultats 2008 au lendemain de la nomination de Gilles Pélisson, directeur général, à la fonction de président du conseil d‘administration et de la démission de Serge Weinberg qui occupait ce poste.

Lors d‘une conférence de presse, Gilles Pélisson a voulu relativiser l‘importance de cette décision en soulignant qu‘il n‘y avait pas de divergence stratégique avec Eurazeo (EURA.PA) et Colony, les actionnaires de référence d‘Accor avec 30% du capital.

“Eurazeo et Colony ont toujours dit qu‘ils soutenaient notre stratégie (...). Ce sont des actionnaires de longue durée”, a déclaré le P-DG lors d‘une conférence de presse.

Il a a assuré que le nouveau mode de gouvernance d‘Accor, ainsi que la réduction du nombre d‘administrateurs à “13 membres au plus” contre 17 jusqu’à présent, constituait “la meilleure réponse face à la crise”.

Gilles Pélisson a aussi voulu attirer l‘attention sur les administrateurs qui restaient chez Accor tels que par exemple Franck Riboud, le P-DG de Danone (DANO.PA), Jérôme Seydoux, le président de Pathé ou Philippe Citerne, directeur général délégué de la Société générale (SOGN.PA).

PAS D‘ENGAGEMENT SUR LE DIVIDENDE 2009

En Bourse, vers 16h30, le titre Accor perdait 7,34% à 28,1 euros après avoir réalisé en début de matinée un plus haut de 31,5 euros.

Des analystes y voient la conséquence de l‘absence d‘engagement du groupe sur un maintien du dividende à distribuer en 2010 au titre de l‘exercice 2009. D‘autres considèrent qu‘il s‘agit de prises de bénéfices sur un titre qui a surperformé ses concurrents au cours des dernières semaines en raison des spéculations sur les changements au conseil d‘administration.

“La nouvelle est derrière nous et il n‘y a guère de prochaine spéculation possible avant un bon moment compte tenu de la situation de marché actuel”, commente un analyste.

S‘agissant des résultats 2008, Accor a annoncé mercredi un repli de 3,5% de son résultat avant impôt de 875 millions d‘euros. Le consensus Reuters établi avec neuf analystes ressortait à 885 millions.

Au titre de cet exercice 2008, Accor versera un dividende de 1,65 euro par action, inchangé par rapport à 2007.

Accor n‘a pas donné de prévisions pour 2009. Le directeur financier Jacques Stern a simplement observé que les tendances de janvier s‘agissant du revenu par chambre disponible (RevPar) étaient identiques à celles du quatrième trimestre avec une bonne résistance en France et en Allemagne mais une baisse aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Espagne.

De son côté, Gilles Pélisson a indiqué qu‘Accor n‘avait pas l‘intention de baisser ses prix et qu‘il comptait pratiquer une politique différenciée par pays et par type de clientèle.

UN PLAN DE BATAILLE

Le n°4 mondial du secteur aborde 2009 avec l‘intention de réduire ses investissements sauf dans l‘hôtellerie économique en Europe, un segment qui résiste mieux à la crise.

Accor a mis en place “un plan de bataille” basé sur un programme de réduction des coûts de support de 100 millions d‘euros sur 2009-2010 dont 75 millions sur 2009.

De même, le groupe a réduit de 25 millions d‘euros ses investissements de rénovation et 125 millions d‘euros de réductions supplémentaires sont prévues en 2009.

En outre l‘enveloppe annuelle de 500 millions d‘euros d‘investissements de développement hôtelier prévue pour 2009 et 2010 sera ramenée à 400 millions d‘euros au-delà.

Ces 100 millions d‘euros de réduction portent sur les segments haut de gamme (55 millions) et milieu de gamme (65 millions d‘euros). En revanche, une hausse de 20 millions d‘euros est prévue dans les investissements de l‘hôtellerie économique en Europe.

L‘endettement net s’établit à 1.072 millions d‘euros au 31 décembre 2008.

L‘an dernier, Accor a ouvert 28.000 nouvelles chambres, pour 89% dans les segments économique et milieu de gamme. L‘objectif est d‘en ouvrir 30.000 chambres en 2009, 35.000 en 2010 et 40.000 au-delà. Ces dernières représentent un investissement (part Accor) de 400 millions d‘euros.

Gilles Pélisson a indiqué qu‘Accor voulait céder des mûrs d‘hôtels mais que le groupe était “à la merci des marchés financiers” puisque le “marché financier est complètement fermé depuis le mois de septembre 2008”.

Le P-DG a indiqué que la participation de 34% d‘Accor au capital du groupe Lucien Barrière n’était pas stratégique mais qu‘il était “prématuré aujourd‘hui de parler de cession”.

Colony Capital dispose d‘une option de vente à Accor de sa participation de 15% dans Lucien Barrière dont la famille Barrière-Desseigne contrôle 51 % du capital.

Enfin, le P-DG a mentionné qu‘Accor regarderait les opportunités de croissance externe en Europe en évoquant “des actifs isolés, des petits portefeuilles ou des petites chaînes”.

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below