Auto - L'équipementier Robert Bosch va supprimer plus d'emplois

jeudi 23 avril 2009 12h12
 

STUTTGART, Allemagne, 23 avril (Reuters) - L'équipementier automobile allemand Robert Bosch [ROBG.UL], numéro un mondial du secteur, va procéder à des licenciements cette année en Allemagne et à l'étranger en raison d'une nette chute de ses ventes.

"Bosch prévoit que 2009 sera l'une des années les plus difficiles de l'histoire de l'entreprise, avec des risques notables pour les ventes et les bénéfices", a déclaré jeudi le président du directoire, Franz Fehrenbach, lors d'une conférence de presse.

Ce dernier a indiqué prévoir des pertes sur l'exercice et évoqué un "déclin marqué des ventes" au premier trimestre, sans donner plus de détails.

La réduction du nombre d'heures travaillées ne suffisant plus, le groupe va réduire sa masse salariale, a-t-il ajouté. Bosch a déjà supprimé 3.000 emplois sur les 282.000 qu'il comptait hors d'Allemagne.

Le nombre de licenciements augmentera de façon "significative", a indiqué Fehrenbach.

L'équipementier non coté avait auparavant annoncé une baisse de 7% en 2008 des ventes de son segment technologie automobile, qui représente les deux tiers de ses ventes totales.

Le bénéfice avant impôts était tombé à 940 millions d'euros, contre 3,8 milliards en 2007, et le chiffre d'affaires avait diminué de 2,6%, à 45,1 miliards d'euros.

Le bénéfice net 2008 a atteint 372 millions d'euros, contre 2,85 milliards en 2007.

Les deux principaux concurrents européens de Robert Bosch, Continental (CONG.DE: Cotation) et Valeo (VLOF.PA: Cotation) ont également supprimé des emplois en raison de la crise économique, qui affecte particulièrement la filière automobile. (Hendrik Sackmann, version française Gregory Schwartz)