Harley-Davidson va supprimer des emplois et fermer des usines

vendredi 23 janvier 2009 16h34
 

CHICAGO, 23 janvier (Reuters) - Harley-Davidson (HOG.N: Cotation) a annoncé vendredi qu'il allait réduire de 12% ses effectifs et fermer plusieurs usines après un recul plus fort que prévu de ses bénéfices au quatrième trimestre sous l'effet de la baisse des dépenses des consommateurs.

La crise de l'immobilier aux Etats-Unis, la baisse de Wall Street et la montée du chômage ont relégué les gros achats comme les motos ou les bateaux tout en bas de la liste des achats prioritaires des ménages.

Harley a publié un bénéfice net en baisse de 58% à 77,8 millions de dollars (60 millions d'euros), soit 34 cents par action, contre 186,1 millions de dollars, ou 78 cents par action, un an plus tôt. Les analystes tablaient sur un bénéfice trimestriel très supérieur de 57 cents par action, selon Reuters Estimates.

Selon Edward Aaron, analyste chez RBC Capital Markets, cela s'apparente à "un gros raté".

Au cours du quatrième trimestre, les ventes du célèbre fabricants de motos ont baissé de 13,1% dans le monde et de 19,6% aux Etats-Unis. Même les marchés autrefois solides ont enregistré un recul comme en Amérique latine où les ventes ont baissé de 28%.

Le groupe, qui a notamment été pénalisé par la forte perte enregistrée par sa filiale financière Harley Davidson Financial Service, va prendre plusieurs mesures pour réduire ses coûts.

Il compte notamment fermer plusieurs usines ce qui se traduira par la suppression de 1.100 postes. L'entreprise emploie environ 9.000 personnes.

La plupart des suppressions d'emplois se feront cette année et se poursuivront en 2010.

Harley veut également réduire de 13% sa production de motos en 2009.   Suite...